AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Zimbardo, l'effet Lucifer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eole
Serial Killer
avatar

Féminin
Taureau Coq
Nombre de messages : 2491
Age : 24
Localisation : Bled Normand (respectez moi...)
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Zimbardo, l'effet Lucifer   Lun 3 Oct - 19:21

L'effet Lucifer

Thèse de Philip Zimbardo.


C'est le sujet d'un exposé à rendre en cours de Psychologie sociale. Je peux pas vous mettre mon propre travail, parce que à la Fac, ils font vachement attention au plagiat et bref. Je vous laisse donc une video, et un lien sur Wikipédia.

Zimbardo est un éminent psychologue Américain. Son expérience de Stanford, en 1971, sur le milieu carcéral, à soulevé de nombreux débat sur les origines du mal, tout comme l'expérience de Milgram.

Description de l'expérience de Stanford: ici
Dans la vidéo ci contre, il nous livre ses conclusion sur sa propre expérience en la mettant en lien avec les évènement d' Abu Ghraib (des soldats américains qui firent preuves du plus grand sadisme envers leurs prisonniers).

Le lien vers la video :ici
Désolée, elle dure 23 minutes. Mais c'est très intéressant.

ATTENTION : Zimbardo déroule quelques diaporamas sur ces évènements, et elles ne sont pas à mettre en face de personnes sensibles. Cette diaporama se déroule entre 5 minutes 05 et 6 minutes 48, vous pouvez vous passer de ce passage.
J'insiste vraiment, il s'agit de'actes d'humiliation et de violence physique.



La question à laquelle il tente de répondre est la suivante :
Qu'est ce qui rend les gens mauvais ?

Vous verrez, quand on réfléchis à toute les horreurs du XXe siècle, c'est assez troublant.

Essayez de regarder toute la vidéo, sinon c'est difficile d'en discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zimbardo, l'effet Lucifer   Lun 3 Oct - 19:40

Ca c'est drôle, c'est exactement ce que je viens d'étudier en psycho ^^

Pour comprendre sa théorie de façon plus pédagogique, je vous invite à regarder le film: "Das Experiment" (l'expérience en français). Film allemand retraçant le déroulement d'une application de la théorie de Zimbardo. Basé sur des faits réels (en plus romantisé bien sûr); je suis ressorti du visionnage assez troublé.
Non pas par la violence que j'ai vu, mais plutôt à cause du fait que si je me retrouvait dans la position du gardien de prison, je suis pratiquement sur que j'aurais agit de la même manière.

Complétement pris dans le rôle, dédramatisant les conséquences, j'aurais surement exprimer mes pulsions comme eux. Et ça, ça fait réfléchir sur soit.

Spoiler:
 

Pour ce qui est de Milgram, l'expérience est totalement différente, mais conclu de la même manière: "les situations, plus que les personnalités, influencent les comportements des individus".
Chez Milgram, comme chez Zimbardo, les sujets arrivent à un état agentique, avec une perte du sentiment de responsabilité totale.
Jusqu'à arriver à la théorie de l'engagement: lorsqu'une personne est pris dans un processus à un certain point, elle ne peut plus s'arrêter.
On observe très bien cela avec "le jeu de la mort"


Au début, les candidats sont pris dans le jeu, dédramatisant la situation du fait qu'ils se trouvent sur un plateau télé. Au fur et à mesure, la culpabilité monte, à force d'entendre le sujet souffrir. Mais la pression du "maitre du jeu" fait que environ 80% (je crois) des candidats vont jusqu'au bout, soit à la mort de l'autre !
En effet, à la fin, nombre d'entre eux se disent: bon il ne me reste plus que quelques décharges électriques à donner, autant aller jusqu'au bout...
Et là encore, je suis persuadé que je serais moi même allé au bout.

Bref, la télévision a t'elle un tel pouvoir, qu'elle pourrait orchestré la mise à mort d'un homme en direct, sans que cela ne choque ?
L'Homme est il cupide à ce point, que de tuer pour gagner 1 million ?

Et dans un monde sans contrôle (comme dans la prison de Zimbardo), les Hommes redeviendraient ils des animaux (dominés-dominant) ?

A vous de juger.

(arrête moi si je me trompe Eole)
Revenir en haut Aller en bas
Eole
Serial Killer
avatar

Féminin
Taureau Coq
Nombre de messages : 2491
Age : 24
Localisation : Bled Normand (respectez moi...)
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Zimbardo, l'effet Lucifer   Lun 3 Oct - 20:22

Nan, pour moi t'as bien compris :D

Si on regarde la video, on voit que Zimbardo pense que le pouvoir donne accès à toute les dérives.
Ainsi que la responsabilité partagée ("je n'ai fais que suivre les ordres..."), la passivité face à la violence (pendant une guerre, le soldat apprend forcément à être passif), l'anonymat (les uniformes)...
A force, on se demande si les soldats Nazis n'étaient pas des hommes comme les autres.

Mais ce que dit Zimbardo à la fin est très intéressant : il faut cultiver le culte de l’héroïsme chez l'enfant, c'est a dire l'envie de se démarquer des autres pour faire une bonne action.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zimbardo, l'effet Lucifer   Lun 3 Oct - 20:44

On en revient à Death Note, le pouvoir ultime entre les mains, celui de tuer quiconque d'un seul coup de crayon. Au final, une fois que Kira aurait tué tous les violeurs, assassins, etc... Ce serait il arrêter pour autant ? Aurait renoncé à ce "pouvoir" ?

Au risque de choquer (et je ne sais même pas si j'ai le droit de dire ça), je suis pratiquement convaincu que la majorité des soldats nazis étaient des hommes comme les autres. Obéissant aux ordres. Après tout, celui qui se rebellait aurait été tué et remplacé par un autre. Les faits n'en sont pas moins horrible. Ce qui s'est passé ne doit plus jamais se reproduire. Mais c'est soldat était du mauvais côté, et totalement endoctriné par Hitler, qui était un excellent orateur il faut le rappeler.


On peut aussi ajouter:
Comportement = Personnalité + Situation

Et l'on voit bien avec l'expérience de Milgram que la situation prend souvent le dessus.
Exemple: Quelqu'un dans la rue vous accoste et vous met sous le nez un sac remplit de billet. Pour repartir avec le sac, vous n'avez qu'à tuer cet homme. Il est clair que la quasi totalité des gens refuseront, et appelleront la police illico.
Maintenant vous êtes sur un plateau télé, une belle somme d'argent à la clé. On acidule la mise à mort en mettant des paliers de souffrance, et petit à petit on augmente la dose. La majorité iront au bout.
Pourtant même conséquence, la mort.
La situation a prit le dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Eole
Serial Killer
avatar

Féminin
Taureau Coq
Nombre de messages : 2491
Age : 24
Localisation : Bled Normand (respectez moi...)
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Zimbardo, l'effet Lucifer   Lun 3 Oct - 20:50

Bon, l'émission de télé est bien entendu surjouée. Je te conseille plutôt le film Y comme Ycare.
Cette expérience me fait penser que si on veut une certaine mentalité, si on veut pouvoir dire "Plus jamais ca", alors c'est le système qu'il faut essayer de changer. Pas les gens. Les gens, ils ne changent pas, et c'est normal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zimbardo, l'effet Lucifer   Lun 3 Oct - 22:12

Je suis du même avis que toi.
Mais la cruauté existera toujours tu ne crois pas...

40 ans sépare Zimbardo à aujourd'hui, pourtant l'humiliation dans le monde carcéral n'échappe à personne (cf: Guantanamo), et pourtant les choses n'évolue presque pas.

Au final tout le monde le sait, mais personne ne bouge.
Revenir en haut Aller en bas
Haru Airurando
Mainstream Boy
avatar

Masculin
Verseau Chat
Nombre de messages : 5599
Age : 29
Localisation : Velvet Room
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Zimbardo, l'effet Lucifer   Mer 5 Oct - 14:46

Han, mon cerveau est trop occupé ces derniers temps et il y a tellement à dire sur ce sujet mais je vais essayer de donner un avis pas trop dégueu avec ma main gauche...

Tout d'abord, une chose qui m'a presque choqué, ce sont vos propos sur les soldats nazi. Toi Eole : "A force, on se demande si les soldats Nazis n'étaient pas des hommes comme les autres." et toi Reivax : "Au risque de choquer (et je ne sais même pas si j'ai le droit de dire ça), je suis pratiquement convaincu que la majorité des soldats nazis étaient des hommes comme les autres.". Jvais être direct mais Eole, tu te poses encore la question ? Et Rei, en quoi tu peux choquer et pourquoi, t'aurais pas le droit de dire ça ??? On est en 2011 et on a évolué et réfléchi depuis... Tu l'as très bien dit Rei, ce sont que des pauvres citoyens qui DEVAIENT obéir aux ordres sinon les camps de concentration étaient sans doute ce qui pouvait leur arriver de mieux... La plupart de ces soldats étaient tout à fait normaux. J'ai un exemple (ce n'en est qu'un je conçois) de ma grand-mère dont le village (près de Maastricht) était sous domination allemande, ces soldats gardaient le village et ne faisaient de mal à personne, bien au contraire. Ils faisaient leur sale boulot de "garde" parce qu'ils n'avaient pas le choix.

Après ce point-là, je vais à l'essentiel mais je risque d'oublier des points ^^'
On parle de changer le système et non les gens mais c'est pas aussi simple. Finalement, il faut tout changer, le système est une chose mais les gens peuvent être changé aussi. Sur le coup, j'ai de la chance d'être belge et d'avoir un avis extérieur sur la France pour donner un exemple (loin de moi l'idée de critiquer pour le fun, j'en viendrais par la suite à certains points que je ne supporte pas dont mon pays est un des meilleurs là-dessus). Chaque être humain a la possibilité de se remettre en question, il suffit d'élargir son horizon, seulement, en France, on se forge rarement son propre avis, on suit celui de l'autre sans trop pousser la réflexion, on est capable de s'auto-critiquer mais on se demande si ces critiques sont véritables car quand elles viennent d'ailleurs, on se crée une carapace de sentiment patriotique à l'américaine et on sent un blocage énorme quant à évoluer... Pour beaucoup, vous n'aimez pas la politique actuelle de votre pays mais quand il y a opportunité à prendre exemple sur un autre pays, votre cou s’agrandit et vous vous sentez français comme jamais, les autres pays sont pas comparables et surtout, vous trouvez le premier point négatif du pays pour balayer l'idée d'une traite... C'est le système français qui veut que vous soyez comme ça mais c'est là où j'en viens que la remise en question est possible pour tout le monde tant qu'on est un minimum éduqué et qu'on peut foutre son égo en poche... Mais ce fait de toujours critiquer en ayant entendu telle ou telle chose et parce que votre égo patriotique est tellement grand et d'un côté en auto-critiquant votre pays entre vous français vous met dans une sorte de cercle vicieux qui faut que votre pays est sans doute un des meilleurs exemples de gens qui vont agir tels que les sujets abordés par Eole.

J'en vient à un autre facteur qui caractérise la Belgique tout particulièrement parce que cette horrible mentalité s'est développée chez nous (en Belgique) et que personne ne veut se relever les burnes pour changer ça c'est : "Marche pour toi et tais-toi !" La solidarité est un mot inexistant dans mon pays, en particulier chez les belges de souche de cette génération. Personne ne s'entraide sauf pour céder sa place aux personnes agées et aux femmes enceinte parce que la politesse nous l'a apprise... Un homme se fera agresser, on voudra l'aider mais on attendra que l'autre fasse le premier pas ou on fera même comme si on avait rien vu. Beaucoup de sociétés sont comme ça, éduqués comme ça, chacun marche pour sa pomme et ne pense pas à la personne qui marche à côté de soi. C'est aussi pour ça qu'on voit ces problèmes dans les expériences ci-dessus. Pourquoi les gens s'inquiéteraient de ce qui arrive aux autres puisqu'à la base, ils ne s'en préoccupent pas de toute façon... En rapport avec le héros, on peut constater que quelqu'un qui donne un bout de pain à un clochard ou quelqu'un qui sauve une personne d'une agression est souvent vu par les autres comme quelqu'un de vraiment bien, quelqu'un de sans doute exceptionnel, pourtant, il n'en faut pas grand chose quand on se souvient de la valeur de la vie et de à quel point on aimerait que quelqu'un fasse ça pour nous dans pareil cas car moi, en faisant ces actions, je suis sans doute le plus égoïste du monde puisque je me mets à la place de la personne en me disant que j'aimerais qu'on le fasse pour moi, être égoïste n'est pas censée être bien mais peu importe. Encore là, c'est une remise en question sur soi-même, je ne suis pas plus intelligent que la moyenne, j'ai aussi été éduqué par les médias mais je ne veux pas être soumis à ceux-ci !

Ce concept d'effet lucifer n'est pas faux en soi mais il y a tellement d'autres facteurs à prendre en compte, dont plein auxquels je ne pense surement pas ! Il faut aussi se rappeler qu'on est tous être humains. J'ai du mal à trouver une conclusion claire et précise là-dessus. L'idée de base de ce concept est bonne mais il ne faut absolument pas se limiter à ce concept.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://myanimelist.net/profile/Haru_Airurando
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zimbardo, l'effet Lucifer   Mer 5 Oct - 15:13

Citation :
On est en 2011 et on a évolué et réfléchi depuis
Malheureusement j'ai eu une conversation à se sujet il n'y a pas si longtemps. Et je me suis fais directement catalogué de néo-nazi, voulant défendre ceux-ci et prétendant qu'il ne s'était rien passé en 1945. On va dire que mes interlocuteurs étaient encore un peu jeune, et encore formaté par ce qu'on leur avait appris à l'école...

Bon on s'est un peu écarté du sujet là non. Mais ce que tu dis est juste. La France est un pays fermé d'esprit, où les réformes proposées sont systématiquement remisent en cause, et presque jamais appliqué. Surtout lorsqu'on touche aux points sensibles (retraites, système scolaire,...). Tout le monde sait que l'on va droit dans le mur, mais tout le monde veut garder ses privilèges et son petit train de vie... Et après ce sont ces mêmes personnes qui nous bassinent avec l'écologie, qu'il faut penser aux générations futures et blablabla. Oui l'écologie c'est bien. Mais préserver le pouvoir d'achat de nos futures enfants, ainsi que leur vieillesse, c'est aussi important ! Sauf que là, c'est un peu plus contraignant pour son quotidien, et pas aussi facile que de trier ses déchets.

Alors quand on voit les retraités Japonnais proposer leur aide lors de la catastrophe nucléaire, on se demande si on habite la même planète, ou si Dieu s'est pas planté dans nos mentalités. Tout est une question de culture, je suis bien d'accord.

Pour en revenir à notre bon vieux Zimbardo, le problème est qu'à chaque expériences menées, que se soit avec la prison, ou avec les chocs électriques de Milgram, on en arrive toujours à la même conclusion.
D'ailleurs il n'y a qu'à imaginer un pays sans police n'y répression. Déjà qu'en on voit en France nos prisons bien garnit, on se dit que si ils n'avaient pas de contraintes, les délinquants s'en donneraient à coeur joie.
Et même l'Homme le mieux éduqué du monde finirait par tomber dans la violence, ne serais ce que pour survivre et se protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Eole
Serial Killer
avatar

Féminin
Taureau Coq
Nombre de messages : 2491
Age : 24
Localisation : Bled Normand (respectez moi...)
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Zimbardo, l'effet Lucifer   Mer 5 Oct - 21:22

Oui, c'est vrai que ma phrase sonne bizarre : mais si tu regardes les films qui se déroulent pendant la Seconde Guerre Mondiale, on voit que des fous furieux et des sadiques, chez les nazis.
Et à l'école, je n'ai JAMAIS entendu un prof nous dire que plusieurs facteurs psychologique expliquent le fait que le Nazi fermait sa gueule et obéissait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zimbardo, l'effet Lucifer   Mer 5 Oct - 21:36

Ca a surement existé. Comme à chaque guerre il y a des dérives.

Moi j'ai eu la chance d'avoir deux excellents professeurs: en Histoire et en Philosophie.
Et si j'ai bien retenu une chose, c'est que tout n'est pas blanc ou noir.

Cela montre aussi bien les avantages de l'école supérieur. Les professeurs ont souvent fait plus d'études ou sont carrément des chercheurs, etc..
Je ne porte pas de jugement, mais il faut avouer que dans l'enseignement supérieur, les prof sont beaucoup plus libre de pensée et moins fermer dans l'éducation nationale.
Ce qui nous donne beaucoup plus de dialogues et d'échanges élèves-professeurs, avec beaucoup plus d'opinions personnelles échangées. Et bien évidemment, il en ressort une compréhension plus large et éclairé sur des évènements historiques.

Et pourquoi les films accentuent cet aspect de la Guerre. Tout simplement parce qu'ils sont réalisé par les vainqueurs de celle-ci. Américains en tête. Il est plus facile de faire ressortir le bon côté de son armée en les montrant face à des barbares sans états d'âmes...
Regarde le film "La chute" par exemple. Fait pas des allemands.
Enfin tout ça est un avis strictement personnel. Mais la propagande a toujours existé. Ne pas croire que ce que l'on te montre est la srict vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Haru Airurando
Mainstream Boy
avatar

Masculin
Verseau Chat
Nombre de messages : 5599
Age : 29
Localisation : Velvet Room
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Zimbardo, l'effet Lucifer   Mer 5 Oct - 23:33

Eole a écrit:
Et à l'école, je n'ai JAMAIS entendu un prof nous dire que plusieurs facteurs psychologique expliquent le fait que le Nazi fermait sa gueule et obéissait.

Y'a aucun facteur réellement psychologique, tu obéis où tu crèves, y'a pas à chercher plus loin. Quant aux films, beaucoup sont américains, les grands vainqueurs... Et quand on sait qu'il suffit qu'un étranger urine à un coin de rue d'un américain pour qu'il insulte le pays tout entier de l'urineur... Schindler était sans doute un des rares à avoir aidé des juifs... Ca ne lui a pas empêché d'obéir aux ordres des nazi à la base pourtant, il n'en était pas un que je me souvienne. Les allemands sont des humains et ils l'étaient déjà à l'époque

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://myanimelist.net/profile/Haru_Airurando
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zimbardo, l'effet Lucifer   Dim 9 Oct - 11:32

Mais il y a eu des débordements, il ne faut pas le nier non plus.
Il n'y a qu'à écouter tous les récits de ma grand mère ^^

Mais quand les alliés ont occupé l'Allemagne, est-ce que tout a été propre ? Je ne sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zimbardo, l'effet Lucifer   Mer 2 Nov - 16:57

Le reportage sur France 2 "Apocalypse Hitler" était extrêment bien fichu.
La montée au pouvoir d'Hitler a été très bien exposé.

C'est vraiment l'occasion d'en apprendre plus (enfin moi je trouve ca interesant).
Donc jetez y un coup d'oeil ;)
Revenir en haut Aller en bas
Eole
Serial Killer
avatar

Féminin
Taureau Coq
Nombre de messages : 2491
Age : 24
Localisation : Bled Normand (respectez moi...)
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Zimbardo, l'effet Lucifer   Mer 2 Nov - 19:14

Ok, je le matterai. J'aimerai avoir l'avis des historiens de SN (Killy, Free, vous êtes visés.)
Revenir en haut Aller en bas
Killy
délivre.
avatar

Masculin
Lion Rat
Nombre de messages : 14756
Age : 33
Localisation : Vaes Essenya.
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: Zimbardo, l'effet Lucifer   Mer 2 Nov - 22:15

Je l'ai regardé il y a deux-trois jours de cela. Je confirme Reivax, c'est un très bon documentaire, dans le sens où celui-ci se base avant tout sur des vidéos de l'époque, avec en prime un très bon choix des séquences les plus marquantes, le tout exposé de manière brillante et la plupart du temps avec un point de vue objectif. Il manque juste peut-être une finesse d'analyse propre aux historiens, mais a priori, pour se documenter sur le sujet, c'est du tout bon.
bon ok après je pourrai regretter que l'on ait pas droit davantage aux détails mais j'imagine que pour cela il aurait fallu un film qui durerait probablement plus de 48 h, chose pas très faisable pour le petit écran

Edit Cruise : j'ai eu pitié de toi, on va faire comme si tu failais pas tes balises Ange
Edit Eole : Tu es trop bonne avec lui. C'est pas comme ca qu'il deviendra un homme !
Edit Cruise : C'est pas comme si il avait fait un HS total dans sa réponse, au vue de ta demande :hap:

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/Killly
Haru Airurando
Mainstream Boy
avatar

Masculin
Verseau Chat
Nombre de messages : 5599
Age : 29
Localisation : Velvet Room
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Zimbardo, l'effet Lucifer   Mar 22 Nov - 22:54

J'en ai vu une partie, et c'était vraiment intéressant, je suis déçu ne pas avoir tout vu mais faut que je le regarde en entier, il me semble qu'ils en ont sorti un DVD d'ailleurs.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://myanimelist.net/profile/Haru_Airurando
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zimbardo, l'effet Lucifer   Mer 23 Nov - 18:50

yep le DVD est sorti. En blu-ray même !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zimbardo, l'effet Lucifer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zimbardo, l'effet Lucifer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obtenir un chrome effet miroir sur une piece plastique
» Effet Sonnore Stop Motion , Arene Raw
» [TUTO] Capture NX2 : Effet Orton
» Comment créer un effet Vintage ?
» Le matériel pour l'effet maquette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinigami's Note :: Espace Détente :: Débats et Actualités-
Sauter vers: