AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Death Note] Une fin cohérente.

Aller en bas 
AuteurMessage
Einstein
Nouveau possesseur du DN
avatar

Taureau Chèvre
Nombre de messages : 11
Age : 27
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: [Death Note] Une fin cohérente.   Sam 23 Oct - 16:45

Salut à tous! Je vous poste ma Fanfic concernant Death Note. Mais je n'ai que trop parlé, voilà le premier chapitre! Lisez!






Remémorons-nous cette après-midi là. Oui, Le 28 janvier. Cette date se propage toujours en moi comme un écho, étranglant mes pensées...


Au moment où la lourde et grinçante porte métallique ronge le sol, une tension morbide nous retient tous. Cet homme apparaît: X-Kira! Comment confier son destin à cet homme dont le regard ne semble plus contempler autre chose que le plus grand meurtrier de tout les temps: Yagami Raito?

Peut-être intérieurement voulions-nous encore croire à l'innocence de ce dernier...


Chapitre 1: Doute.

-Teru Mikami, je sais que
c'est vous qui rendez la justice à la place de Kira actuellement. Puisque vous avez inscrits nos noms, vous n'avez plus rien à craindre, n'est-ce pas? Suppose Near. Allez-y! Entrez!

Yagami, feignant ne pas connaître l'homme présent, l'invite à son tour à se joindre aux présumés condamnés.

Celui-ci s'exécute sans attendre et n'attend rien pour saluer celui qu'il considère comme son « dieu ».
Sans le moindre doute pressé d'en terminer, Yagami ordonne au bourreau d'entamer le décompte fatidique.

Lorsque que ce dernier commence, les yeux du jeune policier trahissent la vision du futur qu'il convoite. Au comble de l'attente, chacun implore le sort de lui être favorable.

-36,37,38,39... Scande Mikami Teru.
-Near! Lance Yagami.
-40!!

Arrive alors, ce qui devait arriver. Les prédictions de Kira ont failli. Le rideau tombe. Un grand silence est observé, jusqu'à ce que chacun prenne conscience que la mort ne les attend pas aujourd'hui.

Plein d'audace, et fier, le détraqueur Near explique en détail les raisons de cette situation qui, semble-t-il, doit causer la perte de Yagami.

-Nous sommes face à Kira contre qui, L n'a pas pu trouver de preuve, Kira contre qui L a perdu! Et nous lui présentons une preuve irréfutable! Essayez donc de trouver une explication pour vous en tirer, rétorque le jeune détective!

Les enquêteurs japonais restent stupéfaits par la démonstration du jeune prodige. Tout les regards sont tournés vers un homme. Non, vers le meurtrier qui, depuis tout ce temps, s'est joué d'eux.

Son sourire malsain disparu, il ne reste que ses yeux montrant un homme défait, tremblant de tout son être, repoussé dans ses derniers retranchements. Sa volonté sans borne, démesurée, l'empêche cependant de rendre les armes.



-Je dois reprendre mon calme. Il doit y avoir une faille, une faille...espère Yagami.
-Dieu!! Tu m'as trompé, ébruite Mikami.

Light, doucement se redresse, regarde indifféremment son serviteur une dernière fois, avant de s'avancer confiant de quelques pas.

-Near. Je ne suis pas Kira, ose-t-il.
-Quoi?! S'insurgent les membres du SPK
-Selon toi, cet homme est mon faire valoir, et commettait des crimes avec le cahier maudit pendant que je préparais soigneusement mon plan pour te défaire? Tu te trompes.
-Light, que dis-tu? demande Aizawa.
-Near. Je ne suis pas Kira. Et je te soupçonne d'avoir utilisé le DeathNote pour manipuler cet homme.

Une colère écœurante envahit Near. Malgré les preuves accablantes qu'il présente, le coupable tente de s'en sortir par une échappatoire pourtant sans issue.

-Near. Je l'arrête? propose l'inspecteur Rester.
-Oui, renvoi le concerné.

Matsuda interrompt l'action et propose d'écouter l'hypothèse de Yagami. Les autres enquêteurs japonais sont du même avis: Les preuves doivent être irrévocables. Dans un souci de diplomatie, Near n'a d'autre choix que d'autoriser.

-Merci, soupire Yagami. Near, je ne connais pas cet homme que tu présentes comme étant le sous-fifre de Kira. Mon avis est que cet homme est Kira. Tu l'a démasqué, je t'en félicite. Mais tu me soupçonnais depuis le début, irrationnellement. Tu ne seras satisfait que lorsque tu auras trouvé, par n'importe quel moyen, une raison de me mêler à cette histoire.

-Et pourquoi aurais-je fais cela? Interrompt Near.

Yagami se tourne vers les enquêteurs japonais d'un pas convainquant et s'adresse à eux.

-Nous savons tous avec quelle obsession L était persuadé que j'étais Kira. Near pense que j'ai tué celui qu'il admirait. L a probablement transmis avant de mourir, son soupçon me concernant, à ses potentiels successeurs. A sa place, c'est ce que j'aurai fais. D'ailleurs comment Near aurait-il appris la mort de L? Voilà d'où vient l'hypothèse de Near selon laquelle je suis Kira. Il place une absolue confiance en la déduction de L.

-Light, je comprends. Mais cela ne nous mène nulle part, atteste Ide.

-J'y viens. Near veut que je sois Kira. Ayant mis la main sur le vrai Kira, Mikami Teru, il a pu subtiliser le DeathNote. Il s'en est servi pour manipuler cet homme afin qu'il vienne aujourd'hui ici, utilise son cahier, note tout les noms de ceux qui se trouvent dans l'entrepôt à l'exception du mien sur le faux cahier qu'il avait fabriqué.

Le scandale est sur tout les visages. L'atmosphère devient pesante: Ayant tous échappés à la mort, l'heure est à l'émotion et non à la réflexion. L'effort d'abstraction que Light demande aux enquêteurs est ingrat, il le sait, mais c'est son dernier rempart.


-Tu n'envisage pas cela sérieusement, Light? S'indigne Aizawa.

-Si cette homme était réellement le subordonné de Kira, pourquoi a-t-il pris le risque de venir jusqu'ici avec un faux cahier, sans le tester au préalable? De plus,si j'étais Kira, je n'aurai pas attendu pour ordonner à mon subalterne de cacher quelques pages du DeathNote en cas d'urgence, à considérer votre hypothèse Near, selon laquelle on peut commettre un meurtre avec de simples feuilles du cahier. Si l'on analyse bien ce qui se passe, les preuves que présentent Near m'accablant potentiellement ne seraient véritables que si cet homme n'était pas manipulé par la DeathNote.

-Très habile, Kira. Mais tu ne t'en tireras pas par un beau discours, conclue sèchement Near. Rester, Gevanni, arrêtez-le!

-Attendez! Coupe Ide.
-Non! Les preuves sont largement suffisantes. Nous ne pouvons attendre plus longtemps en sachant que cet homme continuera de tuer.

-Near. Patientez un moment je vous prie. Chacun d'entre nous est convaincu de la culpabilité de Light Yagami. Cependant, si Mr.Teru est bien manipulé, la situation n'est plus la même.

Kira est impassible, mais pour Near, c'est comme s'il jubilait. La rage du jeune enquêteur croît au fur et à mesure que leurs regards se croisent.

-Mais alors...Comment savoir s'il a été manipulé? S'interroge Matsuda.

-Si cet homme est manipulé, alors il finira par mourir, avec un délai maximum de 23 jours,
assure Mogi.

Le flux sanguin dans ses veines qui s'accélère, Light Yagami Bouillonne. Il sait que son dernier atout est en jeu. Alors, que les enquêteurs négocient son sort et que son destin semble lui échapper pour la première fois, ce simple mortel présente au Dieu de la mort le même sourire insolent qu'à leur première rencontre. Ryuk ressent en lui la même impression qu'à l'époque. Une impression d'admiration, s'il ose l'admettre.

-C'est entendu, assure Near. Kira! Vous serez mis sous surveillance en détention provisoire, dans des locaux connus des seuls personnes présentes ici. Dans 23 jours, nous aurons la preuve définitive et absolue que vous êtes bien le meurtrier que nous cherchons tous. Vous transiterez alors dans une prison d'état.
-Bien, acquiesce Yagami.

Pendant qu'Aizawa passe les menottes au détenu, Near sombre dans un brouillard sanglant: Il ne comprend pas ce qu'essaye de faire son adversaire, et cela pourrait lui être fatal.

-Light. Nous considérer comme des alliés serait une lourde erreur. La seule raison pour laquelle tu n'es pas encore au main de Near est que nous voulons croire en la parole de ton père.
-Je le sais, Aizawa.


De prime abord, l'on peut conclure à la défaite du tyrannique Kira. La réalité est moins évidente. Near sait qu'il vient d'offrir à son ennemi son visage, son nom, ainsi que ceux de toutes les personnes au courant des soupçons qui pèsent sur le tueur.


-Near! Je dois bien le reconnaître, tu es le digne successeur de L. Il a été le seul jusqu'à aujourd'hui à m'avoir poussé à bout. Et bien que lui aussi possédait des preuves évidentes, il a du m'enfermer, puis me libérer, reconnaître mon innocence, et s'incliner devant les lois que j'avais dictées. Near! Toi aussi tu t'agenouilleras devant le Dieu du nouveau monde, pense Yagami.
-Hé tout le monde! Kira, c'est Light. D'ailleurs il a un bout du cahier caché dans sa montre!
-Ryuk!!




Voilà^^ Je ne sais pas si je mettrai à deuxième chapitre... Dans ce cas je devrais tirer la dernière réplique :hoopa:


























Dernière édition par Einstein le Mar 26 Oct - 20:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Einstein
Nouveau possesseur du DN
avatar

Taureau Chèvre
Nombre de messages : 11
Age : 27
Date d'inscription : 02/10/2010

MessageSujet: Re: [Death Note] Une fin cohérente.   Mar 26 Oct - 16:28

Finalement il y a bien un deuxième chapître^^. Ici l'histoire prend forme et la réalité apparait aux yeux des enquêteurs!


Chapitre 2: Stratégie.

Les enquêteurs du SPK rentrent à leur QG. Chacun se vêt d’un épais tissu isolant du froid régnant dans ces bureaux. Lidner ne se fait pas luxe d’une paire de gants en laine. Le chauffage y est coupé, seules les lumières des différents écrans de la salle l’éclairent encore. Ce qui n’empêche pas les sourires. Chacun s’apprête à rentrer chez soi. Pour conclure, ils essayent de faire le bilan de cette journée confuse.

Les 3 membres du Bureau Fédéral d’investigation s’accordent pour dire que l’affaire est résolue, et qu’il n’y a plus qu’à attendre 23 jours.

-Non ! Nous sommes sur le point de classer l’affaire, mais il reste des interrogations, contredit Near.

De coutume, Near surprend une fois de plus ses trois associés. Il explique ne pas comprendre ce que manigance Light Yagami. Néanmoins, il leur propose d’envisager sérieusement l’éventualité selon laquelle Mikami Teru mourra.

-Vous le pensez sérieusement Near ? Étant donné que vous ne l’avez pas manipulé, il ne mourra pas, explique Lidner.
-C’est très sérieux. La probabilité que Mikami meurt est de…30%.

Alors que le soulagement de l’achèvement de l’enquête berce toutes les têtes, en quelques paroles, le prodige défait ces pales apparences.

-Le nom de Mikami pourrait être noté par le Dieu de la mort. Mikami pourrait même bien se suicider. Pour une fois, je ne peux imaginer ce qu’attend Kira. Néanmoins, s’il sort, nous devons empêcher qu’il puisse écrire nos noms.

L’écoute attentive de l’agent Rester ne témoigne que de l’estime qu’il porte au jeune homme. Il lui demande de préciser ses pensées.

-Si Yagami venait à être libéré, il s’empressera de vouloir noter nos noms. Puisque les deux carnets sont tenus en lieu sûr, il essayera de nous tuer avec des feuilles disjointes du carnet. Nous travail va consister à les retrouver. Ainsi, même si Yagami arrive à tuer Mikami par je ne sais quel tour de passe-passe, il ne pourra plus assassiner personne.

Le joug de la mort continue de les menacer, peut-être tant que Kira sera en vie. Alors que les neurones des quatre associés s’acharnent à défaire l’espoir de résurrection du tueur, celui-ci médite son plan.

Ces locaux dans lesquels il est enfermé lui sont familiers. Il s’agit peut-être des mêmes que lors de sa dernière détention, quand L était encore de ce monde. Il est installé sur un carrelage de couleur fade et froid, son lit sobre se suffit d'un vieux matelas simplement posé à même le sol. Cependant la pièce est chauffée suffisamment pour ne pas être assailli par les températures négatives de l'extérieur.


-Je ne pensais vraiment pas me retrouver dans une telle situation. Abruti de Mikami, peste Yagami en mâchant ses mots. J'ai bien fais de prendre des précautions dans l'éventualité d'un échec. Je peux prévoir ce que va faire Near, ricane-t-il. Étant donné qu'il suspectait Misa d'être le deuxième Kira, il a pris la décision de l'enlever avec Mogi quelques jours avant que nous fixions la date de notre rencontre. De cette façon je ne pouvais pas l'en informer et lui donner des instructions en cas de problème. Near va vouloir la surveiller. Et s'il la voit en train d'écrire le nom de Mikami quelque part, et que celui-ci meurt, il aura la preuve irréfutable que Misa et moi sommes Kira. Mais cela n'arrivera pas: pour l'instant Misa a perdu ses souvenirs! Near, il ne connait rien concernant la perte de mémoire liée au droit de propriété du DeathNote. Si mes instructions parviennent à Misa, elle ne se trahira pas, ricane Yagami!


A quelques kilomètres de là, d'aucun ne savent comment retrouver les pages dissimulées du DeathNote. Seul Gevanni suppose un rapprochement à Amane Misa. Near le conforte dans son idée.
Il stipule que puisque Yagami est Kira, Amane est le second Kira.

-Nous allons nous servir de Amane pour retrouver les pages du cahier. Il faudra la mettre sous surveillance vidéo. Si elle est bien le deuxième Kira, elle sait peut-être où sont cachées les pages du cahier.

-Il est vrai que c'est notre seule piste, assure Rester. Même si nous fouillons son appartement, et que des pages y sont cachées, il nous sera impossible de différencier une simple feuille vierge de celles du cahier de la mort.

-Exact. Et puis, elle pourrait même noter le nom de Mikami, rétorque Near.

-Comment cela?! Elle n'est pas censée être au courant de ce qui s'est passé. Nous l'avions mise en surveillance avant même que le rendez-vous d'hier ne soit donné, conteste Gevanni.

-Alors, Light Yagami aurait-il déjà pu prévoir cela? s'étonne Lidner.

-Je pense aussi que cela serait surprenant de sa part, rassure le successeur. Kira est orgueilleux. Il n'a sans doute pas envisagé de perdre contre moi. Cependant si il a bien laissé des instructions à Amane, il nous a peut-être devancé, il est peut-être déjà trop tard. Lidner, Gevanni, partez pour l'appartement de Misa Amane, je vais demander l'appui des enquêteurs japonais pour nous aider à la mettre sous surveillance!

Avec précipitation, les deux membres du SPK accourent à leur voiture, manquant de bousculer une vieille dame qui passe sur le trottoir.

-Petits cons! Vous ne pouvez pas regarder où vous aller, hein?!

-Excusez-nous, madame. implore Gevanni.

-Grouille-toi! rappelle Lidner.

Rester et Near tentent d'établir une connexion avec la cellule d'enquête japonaise. La tension semble avoir montée d'un cran. Rester laisse apparaître des signes de nervosité alors que Near porte sur l'écran principal, un regard glacial.

-La connexion est établie, Near!

-Merci. Ici Near.

Au bureau d'enquête japonais, tous étaient présents, bien que le dénouement de l'enquête devrait être dans tous les esprits. Near en est le premier surpris.




-Near, ici Aizawa. Nous attendions votre appel.

-Que voulez-vous dire? s'interroge Near.

-Eh bien. Nous avons délibérément pris la décision de placer des caméras dans l'appartement de Misa Amane, la concubine de Light Yagami depuis hier. Nous nous relayons à sa surveillance. Nous voulons prendre toutes les précautions pour que Kira ne soit pas libéré.

Near, qui considérait le bureau d'enquête japonais comme passablement incapable, n'en revient pas: Ils ont été plus rapide que lui. Un soulagement se fait sentir chez les membres du SPK. Lidner et Gevanni sont également connectés depuis leurs véhicule et partagent cette bonne nouvelle.

-Je vous en remercie. Je vous appelle justement pour cela. Misa Amane est le deuxième Kira. Nous pensons que Yagami a dissimulé des pages du cahier dans le but de nous tuer s'il venait à être libéré. Amane sait probablement où elles sont cachées, et la surveiller est notre priorité afin de les récupérer. Il n'est pas non plus exclu que Yagami ait laissé des instructions à celle-ci et lui ait dit de tuer Mikami.

-Vraiment, Near?! S'exclame Aizawa

Le jeune détective s'aperçoit, non sans rire, que les enquêteurs japonais n'avaient pas réfléchis tant que cela.

-Oui. Du moins, c'est une possibilité à ne pas écarter. Mais plus sérieusement, Aizawa, pourquoi attendiez-vous notre appel?

Aizawa se retourne brièvement vers ses collègues assis sur le divan, qui lui donnent signe de répondre.

-Near. Avant même que Light ne soit arrêté, nous avions surveillés Amane. A cette époque et depuis hier, elle n'a rien laissé paraître. Je vais devoir vous parler d'une hypothèse de L, du vrai L, qu'il a formulée après la détention de Light et Amane. Nous n'en avions pas eu besoin jusqu'à ce jour, voilà pourquoi nous ne vous en avions pas parlés.

Near fronce les sourcils, et les 3 autres enquêteurs retiennent leur souffle. Ils ne pensaient pas qu'une dernière information leur manquait sur l'affaire Kira.

-Eh bien, je vous écoute.

-L était persuadé que Light et Amane étaient Kira. Mais la raison pour laquelle ils ne laissaient rien paraître, selon L, était qu'en transmettant le pouvoir de Kira, ils avaient perdus leurs souvenirs concernant le cahier de la mort.

Les membres du FBI ne cachent pas leur surprise. Lidner accaparée par ce qu'elle vient d'entendre dévie légèrement de la route.

-Eh! Regarde la route!

-Désolé.

-J'aurai du prendre le volant.

-Tu insinues que je ne sais pas conduire?!


La révélation fait écho en Near, ses yeux le perdent, les pensées se bousculent dans sa tête à un rythme effréné.
-Le cahier de Mikami, était celui de Amane! Conclue le génie.

-Que dites-vous? Réponds Aizawa

-Merci pour l'information. Votre aide nous sera très utile. Je vous recontacte dans quelques heures. Non, dans quelques minutes.

Rester, obnubilé par cette nouvelle en oublie un bref instant de couper la communication. Une fois fait, il interroge Near sur la situation. Ce dernier lui réponds d'une voix posée qu'il a compris que le cahier que détenait Mikami était celui de Misa Amane. En effet, le cahier de la police japonaise est arrivé entre leurs mains avant que Near ne soupçonne ouvertement Yagami. Il en déduit que Amane n'avait aucune raison à ce moment d'avoir abandonné ses souvenirs. Ce n'est qu'une fois qu'il s'est senti menacé, que Light a décidé que Misa ne rendrait plus de jugements, et qu'il enverrait son cahier à Mikami Teru pour la remplacer. C'est d'ailleurs à ce moment qu'elle a été surveillée et n'a rien laissé paraître.

Ses capacités de réflexion ne cessent décidément pas de surprendre ses associés, qui placent en lui une absolue confiance.

-Autrement dit, aujourd'hui, Amane n'a plus aucun souvenir d'avoir été Kira. Nous nous sommes trompés dans notre plan? Demande Gevanni.

-Non. souligne Near. Il se peut qu'elle ait déjà reçue les instructions de Yagami sans rien laisser paraître et ses souvenirs avec une simple page dissimulée du cahier. Il est peut-être déjà trop tard. Nous allons le vérifier. Nous allons redonner à Amane ses souvenirs avec le cahier de Mikami. Après, elle nous montrera où sont cachées les pages de ce cahier!

-Je lis déjà en toi! Si elle récupère ses souvenirs, je gagnerai la partie! proclament Near et Light.













Revenir en haut Aller en bas
Kaz
Chibi Note
avatar

Masculin
Taureau Coq
Nombre de messages : 32
Age : 25
Date d'inscription : 04/11/2009

MessageSujet: Re: [Death Note] Une fin cohérente.   Lun 1 Nov - 16:37

Pas mal, certains éléments sont bien trouvés.

Par contre tu n'es pas fidèle au caractère des personnage sur certains points ^^

La suite !
Revenir en haut Aller en bas
Einsteinbis
Nouveau possesseur du DN


Bélier Chèvre
Nombre de messages : 2
Age : 27
Date d'inscription : 16/12/2010

MessageSujet: Re: [Death Note] Une fin cohérente.   Jeu 16 Déc - 20:24

C'est moi! J'ai un problème de connexion avec l'autre compte, et impatient comme je suis puisque je voulais pubier le prochain chapitre, j'ai recréé un compte >
Ce fut un peu long, mais j'ai rédigé le troisième chapitre. La raison de ce temps d'absence est que je ne pouvais pas le publier sans avoir terminé l'histoire. C'est chose faite. Il n'y a donc que 4 chapitres. Je publierai peut-étre le quatrième ce soir ou demain. En attendant, voilà le troisième!



Chapitre 3 : Désillusion.


Le couloir est illuminé de lumière rendue rouge par l’abat-jour, se reflétant sur les tapisseries et atteignant une silhouette féminine, semblant peu vêtue, qui n’inspire autre que le désir. Des charmes capables de transformer un banal couloir en chemin vers le paradis. Des formes exquises, qui ne suscitent que la convoitise.

-Tu veux que je te remplace pour surveiller Amane, Matsuda ? demande sarcastiquement Ide.

-Oh non ! J’aime me sentir utile pour le groupe. Si tu veux te rendre utile, tu peux m’apporter un café, s’il te plait ?

Alors que les enquêteurs japonais font du zèle, ils reçoivent un appel de Near, comme ils l’attendaient.

-Ici Near.

-Aizawa. Qu’y a-t-il ?

-Puisque vous détenez les cahiers, le shinigami est avec vous, pas vrai ?

-C’est exact.

Ryuk, qui, pour la première fois, a l’occasion de gouter une pomme verte, n’est pas vraiment disposer à se montrer coopératif.

-Que me veut-il encore ? s’agace Ryuk.

-Bonjour Ryuk. Puis-je vous poser une question ?

-Essaye toujours.

-Bien. Je voudrai savoir si un ancien propriétaire d’un cahier de la mort pourrait retrouver ses souvenirs simplement en touchant une feuille détachée du cahier.

-Ah ! Va savoir. Je n’en sais rien, mais en théorie, cela devrait marcher.

-Merci d’avoir répondu.

-Par contre, si cette personne n’est pas propriétaire du carnet, elle perdra la mémoire si elle perd la page.

-Je vois. Je vous remercie. Aizawa?

-Lui-même.

-Veuillez poster le carnet de Mikami Teru à Amane.

Les enquêteurs japonais, scandalisés par la demande de Near cherchent à comprendre les raisons d'un tel acte. Ce dernier leur explique sa motivation. Cependant, ils restent très récalcitrants. Ils conçoivent bien le plan du successeur, mais donner le cahier maudit à une personne qui est considérée comme premier suspect pour être le deuxième Kira, et qui de plus connait leurs noms et visages, est une initiative qui leur reste au travers de la gorge.

-N'ayez pas peur. Si Misa Amane est effectivement le deuxième Kira, elle continuera de tuer les criminels, et nous l'inculperont. Elle n'aura aucune raison de vous tuer. Dans l'éventualité où Light Yagami lui a laissé des instructions, elle ne notera pas non plus vos noms. Cela reviendrai à avouer que Light Yagami est Kira. Vous n'avez aucune chance de mourir. Et si je venais à me tromper et qu'elle note effectivement vos noms, l'affaire serait résolue, mais ce n'est pas mon plan, sachez-le.

-Bien. Veuillez nous laisser un instant, propose Aizawa.

Ide se prend la tête entre ses mains. Mogi et Matsuda n'osent pas prendre la parole. Ils se côtoient depuis si longtemps qu'ils savent déjà ce que pensent les un les autres.

-Nous sommes arrivés jusque-là. La décision que l'on doit prendre doit être unanime. Votre avis? Demande Aizawa.

-Si comme le dit Near, il y a peu de chances qu'elle écrive nos noms, le risque n'est pas nul. Certifie Ide.

-Nous sommes une équipe prête à risquer nos vies pour arrêter Kira. Si l'initiative peut permettre de mettre un terme à l'affaire, nous devons prendre ce risque. Assure Matsuda.

-Je suis de cet avis. Complète Mogi.

-Bien. Ide?

-Ma décision était déjà toute prise en rentrant dans l 'équipe.

-Je vois. Near. Nous acceptons d'envoyer le carnet de Mikami à Amane.

-Votre détermination portera ses fruits. Vous n'avez pas faillis. Vous avez fait le bon choix. Cependant, n'envoyez qu'une page du carnet à Amane.

Alors que les policiers n'attendent pas pour agir, Near et Rester s'envoient un sourire réciproque en signe de réussite. Ils savent qu'ils s'approchent irrémédiablement de la chute du démon Kira. Dans l'heure qui suit, Gevanni et Lidner se placent en planque devant l'appartement de Misa Amane. Si celle-ci venait à sortir ils la suivront avec rigueur. Ils aperçoivent alors une voiture qui ne leur est pas inconnue: Aizawa et Mogi viennent directement déposer la page du cahier.

Aizawa dépose l'enveloppe la contenant dans la boite aux lettres de Yagami Light, rapidement, pour ne pas avoir à revenir sur sa décision personnelle. C'est le regard tiré qu'ils s'acquittent de leur mission.


Après cela, plusieurs heures passent. La nuit déroule peu à peu son long et sombre voile sur la voute céleste. Les lumières de Tokyo s'allument une à une. Le bruit du trafic routier s'estompe doucement au fil du mouvement des horloges. Une appréciable brise fraiche ravive le tin des passants et soulève les quelques journaux perdus le long des trottoirs. Au chaud dans leur véhicule, nos deux agents en planque s'offrent un café tiède pour ne pas succomber à cette paisible ambiance et s'endormir lentement.


En tant que manager, Mogi vient chercher Misa pour se rendre aux studios de la NHN, où ils préparent une émission spéciale pour Misa Amane et son incroyable disparition. Alors qu'ils partent, Lidner ne se prive pas de gifler son collègue assoupi.


-Tu t'es endormi, idiot. Tu auras un gage!



Le lendemain matin, Aizawa surveille à son tour la jeune mannequin, ce qui n'a rien de véritablement passionnant, avoue-t-il à demi-mot. Jusqu'à ce qu'il la voit se vêtir d'une longue veste de couleur marron, pour surpasser sa frivole chemise de nuit, et sortir de l'appartement. Il en alerte aussitôt le SPK. Gevanni assure qu'elle ne sort pas de l'immeuble.


-Elle va prendre son courrier! S'impatiente Near.


Toutes les têtes se ruent sur les caméras de surveillance, et constatent que Misa revient effectivement avec des enveloppes. Elle s'assoit sur le canapé et dispose la vingtaine de lettres de fans sur la petite table du salon. Elle commence à en ouvrir.


-Ah! Elle a décidément trop de lettres, il va falloir attendre qu'elle ouvre la notre! Peste Matsuda

-Ça y est! C'est notre tour! S'enthousiasme Ide

-Si nous ne cherchions pas Kira, on pourrait vraiment nous prendre pour des psychopathes...


Misa ouvre la fameuse lettre. Elle remarque qu'il n'y a pas d'expéditeur, ni d'adresse de livraison. Elle saisit la feuille vierge.

-Bien! Montre-nous qui tu es vraiment, Amane Misa! S'exclame Near.

L'expression sur son visage trahit la surprise que lui procure cette page du cahier de Mikami. Elle semble ébahie et ne manque pas de présenter un léger sursaut.

-Voilà ce que nous attendions, elle a retrouvé ses souvenirs, vous pensez? Demande Matsuda

-Il est trop tôt pour le dire. Calme Aizawa.

Near, captivé par l'image de l'écran laisse échapper un large sourire de victoire. Gevanni et Lidner sont d'autant plus préoccupés par l'évènement qu'ils n'ont qu'une liaison vidéo avec le QG du SPK.

-Ha ha! C'est quoi cette lettre? Il faut être idiot pour envoyer une feuille sans rien marqué dessus. Il y a vraiment de drôles de gens dans le monde! S'esclaffe l'actrice.

En quelques pas et d'un geste du poignet, elle jette la lettre à la poubelle. Chez les enquêteurs, une silence des plus pesants s'est mis en place. Seul un bafouillement de Matsuda rompt ce règne.

-Que se passe-t-il? S'interroge Aizawa.


L'expression du jeune prodige a changée du tout au tout. Alors qu'il était au plus près de pouvoir clore l'affaire, il se retrouve désemparé. Il commence seulement à mesurer l'ampleur des conséquences de l'échec de cette initiative.

-L'étonnement qu'elle a laissé apparaître indiquait pourtant qu'elle avait retrouvée ses souvenirs. Pourquoi? S'indigne Near.

Rester stupéfait autant que ses compères, ne sachant pas quoi dire, regarde Near désespérer.

-Near! Que cela signifie-t-il? Gronde Ide.

Le successeur ne daigne pas répondre. Perturbé par ce qui vient de se passer, il met en doute ses propres théories.

-Je ne sais plus. Songe-t-il. Se pourrait-il qu'elle ne soit en fait pas Kira? Non. Il est évident qu'Amane Misa rendait des jugements avant Mikami. Mais alors, si elle vient effectivement de retrouver ses souvenirs, elle doit vouloir conserver la page, chercher les autres et continuer la tâche que lui a jadis confiée Yagami. Non, je me méprends. Si Yagami lui a bien laissé des instructions, et que ces instructions lui sont bien parvenues, Amane sait que cette page ne venait pas de lui, et se sachant surveillée, elle a jetée la page pour perdre à nouveau ses souvenirs. Il nous a donc bien pris de vitesse. Kira, enfoiré!


-Near! Le Shinigami disait qu'un ancien propriétaire d'un cahier de la mort pouvait peut-être retrouver ses souvenirs en ne touchant qu'une feuille de son cahier. Cependant, il n'en était pas sur! Puisqu'il ne fait aucun doute que Amane Misa est le deuxième Kira, alors l'hypothèse précédente ne tient plus. Sinon elle les aurait retrouvés. Qu'en dites-vous? Explique Gevanni.


-Non. Il ne fait aucun doute que cela fonctionne ainsi. Sinon Yagami ne peut tuer Mikami d'aucune manière. Aizawa, messieurs les enquêteurs, après ce qu'il vient de se passer, il est probable que Mikami Teru meurt dans ces prochains jours.


-Near. Vos théories paraissent de plus en plus douteuses. Et celle de Light considérant que vous avez manipulés Mikami apparaît plus crédible que jamais. Il est maintenant évident que Misa-misa n'est pas le deuxième Kira! Vous l'avez dis vous-même: Si elle l'était, elle se serait empressée de noter les noms de criminels ou aurait gardé la feuille avec elle. Rétorque Matsuda.


-Matsuda, arrête. Calme Ide.


Après ce retentissant échec, la communication est coupée. Sans dire un mot, le jeune prodige se lève et sort de la salle d'enquête. Il traverse un long couloir menant à des escaliers métalliques. Ses pas résonnent comme un bruit strident jusqu'à ce qu'il atteigne la porte du dernier étage. Il s'agit du toit. Malgré le climat inhospitalier qui se présente à lui, et face à la bourrasque frissonnante qu'il subit, il continue sa marche. Il n'est pas de meilleur lieu pour méditer ses pensées. La sensation du froid ne se manifeste même pas sur sa peau, sa médiation lui fait atteindre une autre dimension, dirait-on. Maintenant que son plan à échoué et que Mikami risque de mourir prochainement, il tente de tout mettre en œuvre pour éviter la libération imminente du démon.


Une journée entière défile. Yagami semble entendre la porte du couloir de sa cellule s'ouvrir.



-Near? Que faites-vous ici? S'interroge Yagami.

-Kira. Je suis venu te voir.



Revenir en haut Aller en bas
Kaz
Chibi Note
avatar

Masculin
Taureau Coq
Nombre de messages : 32
Age : 25
Date d'inscription : 04/11/2009

MessageSujet: Re: [Death Note] Une fin cohérente.   Jeu 16 Déc - 21:25

J'aime !

Je vais relire ça afin de bien comprendre le raisonnement.

La suite :p
Revenir en haut Aller en bas
Einsteinbis
Nouveau possesseur du DN


Bélier Chèvre
Nombre de messages : 2
Age : 27
Date d'inscription : 16/12/2010

MessageSujet: Re: [Death Note] Une fin cohérente.   Jeu 16 Déc - 22:35

Lol bah je poste le dernier chapitre alors! Le talent littéraire n'y est pas forcément, mais j'ai essayé de m'appliquer pour proposer un scénario sans grosse incohérence.

J'ai peur que le dernier chapitre n'ait un rythme trop rapide par rapport aux premiers, mais bon^^ C'est le dernier, donc il est un peu plus long!



Chapitre 4: Conclusion


Au moment où Near apparaît sur les vidéos de surveillance, les associés du SPK calment les ardeurs des enquêteurs japonais et insistent pour qu'ils laissent faire Near.


-Near? Que faites-vous ici? S'interroge Yagami

-Kira. Je suis venu te voir.

-Que se passe-t-il?

-Yagami Light. Comme vous le prévoyais, Mikami Teru est mort.

-Bien sur. Puisque je ne suis pas Kira. Ce que vous avez fait est abominable, Near.


L'indifférence s'affichant sur le regard du jeune garçon, rend le véritable coupable suspicieux. Near lui présente le cahier de la mort que possédait son complice et le pose à l'intérieur de la cellule, muni d'un crayon.


-Kira. Vous pouvez noter mon nom et ceux de toutes les personnes qui ont un rapport à l'enquête vous concernant. Puisque le carnet est authentique, le fait que vous écriviez dedans ne constituera pas une preuve, étant donné qu'il ne restera plus personne pour le constater. Vous pourrez également supprimer les enregistrements vidéo.

-Qu'est-ce que cela signifie?

-C'est votre dernière chance. Les enquêteurs japonais et le SPK se sont mis d'accord pour ne pas vous laisser sortir, étant donné la menace que vous représentez, puisque vous êtes bien Kira.


Le calme désarmant du jeune détective vient semer le trouble dans l'esprit du suspect. Ses pensées se bousculent, se renversent, à la recherche de l'explication qui justifierai cet acte invraisemblable.


Il ressent l'excitation, la tentation d'utiliser le cahier de la mort. Son champ de vision semble se réduire à celui-ci au fil de l'attente, insoutenable. Mais sa redoutable capacité d'abstraction, lui permet de réduire les multiples émotions, qui viennent altérer son jugement, à néant.

Il entrevoit la manipulation du successeur, mais doit contenir ses émois, qui le trahiraient.


-Near! Songe-t-il. Si Mikami est effectivement mort, tu as perdu la confiance des enquêteurs japonais. Tu te trouves dans une impasse. Tôt ou tard, tu seras bien obligé de me libérer. Ton ultime tentative pour me défaire, fait déshonneur à ton titre de successeur. Tu as pourtant bien ouvert le cahier, à la page où Mikami avait inscrit le nom de Takada, pour que je crois qu'il soit authentique, et que j'écrive à l'intérieur. C'était bien tenté, Near! Mais si je ne fais rien, je serai bientôt relâché, et ma victoire sera totale!


-Vous ne comptez pas l'utiliser? Vous n'aurez plus d'occasions de nous tuer.

-Je ne l'aurai pas assez répété: vous vous trompez de coupable. Seul Mikami Teru était Kira. Et vous l'avez manipulé pour m'inculper. Mais la vérité ne peut être cachée éternellement, Near.

-Vous m'en direz tant.


Les deux génies, se faisant face pour la deuxième fois confrontent leurs regards. Chacun essayent de mettre un terme aux agissements de l'autre. Mais les dés sont déjà jetés. Tout deux avaient des stratégies, mises subtilement en place. Mais l'un d'entre eux a surpassé l'autre.

C'est sur un ton inquiet et lacunaire que Near quitte le couloir en y abandonnant le carnet meurtrier, pendant que l'ignoble tyran prend son mal en patience, attendant son heure de gloire.


Dans la soirée qui achève cette pénible journée, comme Light s'y attendait, Mogi et Aizawa prennent la place de Near devant la cellule pour lui annoncer sa libération, d'un ton maussade. La tentative de Near n'était bien qu'un bluff. Ils récupèrent le carnet et ne prononcent pas le moindre mot superflu. Light retrouve ses effets personnels, et un sourire à peine dissimulé. Aizawa n'oublie pas de signaler au jeune policier qu'il est inutile de revenir enquêter avec eux, étant donné les trop forts soupçons qui ne cessent de s'accumuler sur lui. Ce dernier ne proteste même pas. Il sait que dans quelques heures, tous mourront.


Ainsi se produit la libération promise, mais inattendue, de l'homme que tout les enquêteurs connaissent comme étant Kira, sans pouvoir le prouver.



A sa sortie, Yagami n'a jamais autant apprécié le regard tranquille des étoiles, qui semblent être toutes de son côté. Évacuant le stress accumulé durant les quelques jours de sa détention, il songe que le destin fait bien les choses. Mais alors qu'il savoure les derniers cents mètres de la course, une dernière vérification des faits, semble-t-il excès de rigueur de sa part, lui vient à l'esprit:


-Récapitulons. Tout ce qu'à pu faire Near, c'est surveiller Misa. Et quand bien même il a pu comprendre la règle liée à la perte de mémoire, en l'observant, il n'a rien pu faire de dérangeant. Étant donné qu'elle a reçue mes instructions, lui rendre ses souvenirs est inutile. Near a quand même bien pu arriver jusque là. Mais quand il a constaté l'impasse dans laquelle il était, il n' a pu qu'imaginer une tentative désespérée: me faire écrire dans le cahier...Oui. C'est surement la démarche qu'il a entrepris, et le mieux qu'il pouvait faire. Avant les agissements de Mello, il n'avait même pas envisagé que le carnet de Mikami puisse être un faux.



La lucidité de cet homme, ne témoigne que de l'ampleur du complot qu'il a pu mettre en œuvre durant les six années de l'existence de Kira. Il a trompé les autorités internationales, renversé la société, qui suit son idéal, vaincu le plus grand détective de la planète, et à présent, son successeur.


Quand il parvient enfin à son appartement, qu'il a rejoint à pied, n'étant pas pressé, il pense probable que Near le surveille encore. Non. Il en est certain. C'est le dernier espoir qu'il y ait pour celui-ci: que Yagami se trahisse devant les caméras. Mais devenu habile et habitué à ce genre de situation, il ne compte laisser paraître aucun signe, que son détraqueur puisse interpréter.


Il ouvre sans empressement la serrure, ôte ses chaussures et s'affale sur le canapé du salon. La première chose qui semblerait naturelle d'avoir en tête serait peut-être, de vouloir déguster un vrai plat, de meilleur qualité que ceux servis lors de sa détention. Il se dirige alors d'une allure nonchalante vers les placards de la cuisine.


-Ah! Rien de tout ça ne me fait envie! Mais où est Misa? A cette heure, elle travaille, remarque. Bien. Je vais aller m'acheter quelque chose en ville.


Yagami prend tout son temps. Avant de sortir, il décide de prendre une douche, afin de réfléchir à la meilleure façon de s'emparer de la feuille du cahier de la mort, qu'il a dissimulé dans l'appartement. Plusieurs dizaines de minutes passent avant qu'il ne se décide d'agir. C'est une façon de provoquer Near, qu'il apprécie pleinement.


Puis, il entre en action. Il revêt un de ses anciens blousons, perdu dans la garde-robe de Misa. Tout en restant calme, il sort de son appartement. Un taxi l'attend au bas du porche de l'immeuble, qu'il venait d'appeler. Les transports en commun ne sont plus en service à cette heure tardive. Il indique au chauffeur de se rendre dans la rue, où se situent le QG des enquêteurs japonais, et les DeathNote.


Yagami sort, délicatement, d'une poche intérieure de son vêtement qu'il avait lui même cousue et dissimulée, une page de la DeathNote. Il adresse un bref regard au vieux crayon qu'il s'apprête à employer, et se surprend de voir que c'est le même qu'il avait l'habitude d'utiliser à ses débuts. Il n'imaginait pas l'avoir gardé.


Après ces retrouvailles, il s'empresse de noter les noms des membres du SPK, ceux des enquêteurs japonais, qu'il désirait écrire depuis trop longtemps. Enfin, il conclue brillamment, en inscrivant « Nate River », et en prononçant à voix basse:


-J'ai gagné la partie, Near!



Le véhicule s'arrête au bord d'un trottoir. Yagami descend, fier. D'un pas pressé, il gravit les escaliers qui mènent à la porte, tant de fois franchie, de l'appartement où se trouvent ses anciens collègues. Il saisit doucement la poignée. Le froid du métal ne lui a jamais semblé si jouissant. Dans une ultime remise en question, il dit:


-S'ils sont toujours en vie, je prétexterai être venu récupérer mes affaires! Non. Qu'est-ce que je raconte? C'est tout simplement impossible!


Usé d'attendre, il franchit le seuil. Il constate avec une indifférence paradoxale, dans une telle situation, que ses anciens collègues sont bien trépassés. Gisants sur le sol, ou affalé sur le clavier de l'ordinateur. Les DeathNote se trouvent sur la petite table centrale, entourée des canapés, comme il l'avait écrit.


Un sourire narquois se dessine, alors qu'il esquive le cadavre de Ide pour saisir les deux cahiers. Un frémissement le parcourt, sa folie éclate en un rire, toutefois mesuré. Puis, pris par l'ivresse de la victoire, il se met à parler seul.


-Near! Que je regrette que tu n'aies pas pu mourir sous mes yeux. Ha ha! C'est gagné! Cette fois, c'est terminé! Personne ne pouvait s'opposer à ma volonté. Mon plan était parfait. Il m'a suffit de coller une enveloppe sur le fond de la boite aux lettres de notre appartement. Misa ne pouvait pas passer à coté. Elle qui, tout les jours, récupère les lettres de fans que son studio lui envoi, chez nous. En lui disant de tuer Mikami avec une de ses photos et une page de la DeathNote, puis de bruler le tout, je ne pouvais pas être soupçonné davantage. Near, ce fut plaisant. Mais seul, tu n'es rien contre le dieu de ce nouveau monde.

-Je n'en serai pas aussi persuadé, si j'étais vous. interrompt Near.


Light détourne son regard des cahiers. Il ressent son cœur battre violemment. Ses yeux se dirigent vers la porte de la chambre, ouverte, où il lui semble voir une apparition.

-Ne...Near?!

-Vous ne rêvez pas.

Light en tombe sur le sol, lâche les cahiers et horrifié, rampe sur quelques mètres. Il se retourne et constate avec effroi que Near est bien vivant.

-Non...Je t'ai tué! Tu ne peux pas être là!

-Et non. Je suis bien vivant.

-Comment?!...


L'incompréhension de Yagami atteint son paroxysme lorsque Gevanni, Lidner et Rester surgissent de la même chambre.


-Je tiens à te féliciter, Yagami. Réponds Near. Alors que tu étais persuadé de ta victoire, au Yellow Box, tu as quand même pris la peine de prendre des précautions. Sans doute que l'enlèvement d'Amane et les agissements de Mello t'y ont incités. Le coup de la boite aux lettres était bien pensé. A la fois simple et efficace. Mais cela n'a pas suffit.


Light avait reconsidéré son plan autant de fois qu'il le fallait. Il n'y avait trouvé aucune faille. Abasourdi par ce qu'il voit et ce qu'il entend, ses yeux témoignent la détresse.


-Mais j'ai noté ton nom! Tu devrais être mort, comme eux!

-Comme les enquêteurs japonais? Ils ne sont pas morts.

-Quoi?!

-Il est temps de nous expliquer. Comme vous vous en doutez, nous avons mis Amane sous surveillance vidéo. Aizawa nous a expliqué la règle des cahiers de la mort concernant la perte de mémoire. Nous avons donc décidé de rendre à Misa Amane, ses souvenirs pour obtenir des preuves. Mais comme vous le savez, vos instructions lui sont parvenues avant. Elle n'allait donc rien nous apporter. Jusque-là, vous nous baladiez. Vous aviez gagnés. En tout cas, c'est ce que j'ai voulu vous faire croire.

-Comment ça?

-Ma tentative de vous faire écrire sur le cahier n'était qu'une feinte, destinée à focaliser votre attention, pour vous persuader que nous étions effectivement dans l'impasse.


Yagami nage en plein cauchemars. Il essaye d'envisager une solution pour s'en sortir, sans succès. Il n'arrive simplement pas à concevoir sa défaite.


-En réalité, Mikami n'était pas mort lorsque je suis venu vous voir. Nous avions même négocié avec lui. S'il acceptait de renoncer à son cahier, il en perdrait le souvenir, et nous le libérerions. Il a été facile à convaincre, s'étant senti trahi et abandonné par celui qu'il considérait comme son « dieu ».

-Mikami? Cela ne rime à rien!

-Une fois qu'il eu renoncé à son droit de propriété, nous avons envoyé le carnet à votre amie, Amane. Devenant propriétaire, elle ne pouvait plus perdre la mémoire lui étant liée. Mais ce n'est pas tout.


De la détresse nait le désespoir, et Light reste sans mot.


-Gevanni a su imiter votre écriture en feuilletant les rapports que vous rendiez au commissariat, comme il l'avait fait avec Mikami. Ainsi, nous avons pu joindre au cahier, des consignes à Amane. Notamment celle signalant la fin de sa surveillance, et celle de remplacer les feuilles cachées du cahier dans l'appartement, par des feuilles vierges du carnet qu'elle venait de recevoir! Feuilles qui ont été falsifiées! Et sur lesquelles vous avez inscrits nos noms avant de venir ici, récupérer les cahiers!

-Non. Je n'y crois pas! Et Misa? Qu'avez-vous fait de Misa?!

-Une fois qu'elle avait fait l'échange entre les feuilles, nous l'avons mise en détention pour qu'elle ne dérange pas le déroulement du plan. Rien ne nous disait qu'elle savait où se trouvait les feuilles cachées, ni si elle allait croire à nos instructions. Nous avons joués sur son manque d'intelligence, et sur le fait que, convaincu de votre victoire au Yellow Box, vous n'aviez pas pris la peine de détailler vos instructions. Et nous avons eu raison.

-Mais...C'est faux! C'est un piège! Eux sont morts!

-Juste paralysés. En ce moment même ils nous écoutent. Ils ont acceptés de recevoir une injection, pour plus de réalisme. Nous avons tout enregistré. Kira, c'est fini.


Light Yagami n'arrive même pas à prendre mesure de son échec. Il avait tout planifié. Mais Near, a réussi à s'élever, plus haut encore, surpassant L, Mello et Kira. Un tel retournement de situation, sorti de nul part, laisse Yagami sans voix.


-Inutile de s'éterniser. Rester, Gevanni, saisissez-le.

-Oui.


Yagami se laisse menotter sans opposition. Il regarde Near et aperçoit derrière lui, l'ombre du shinigami qui se dessine, dans la chambre juxtaposée au salon. Ryuk écrit. Light comprend alors le destin funeste qui l'attend.


-C'est la deuxième fois Near. La deuxième fois que tu manipules Mikami, que tu enlèves Misa, et que tu falsifies la DeathNote. Mais sache, que si L avait un successeur, il en sera de même pour Kira.


Ceci étaient les derniers mots de Yagami Light. Nous ne saurons jamais comment un homme a pu tromper le monde entier, commettre autant de meurtres, au point d'en modifier la société. Cette histoire résonne encore aujourd'hui, 11 ans plus tard. Near? Nous n'avons eu aucune nouvelle de lui depuis l'achèvement de l'enquête. Il paraît qu'il a rejoint les services secrets britannique. Pour finir, j'espère que les dernières menaces de Kira n'était que les paroles d'un fou à l'agonie. Mais connaissant l'existence des dieux de la mort, on ne peut pas être certain que c'était le cas...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Death Note] Une fin cohérente.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Death Note] Une fin cohérente.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manga Death Note
» Shonen: Death Note [Ohba, Tsugumi]
» Death Note
» Nouveaux Opening et Ending de Death Note !!
» death note !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinigami's Note :: Les Esseniens :: Créations des Esseniens :: A vos Plumes-
Sauter vers: