AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Poèmes, tirades...

Aller en bas 
AuteurMessage
Bibi
Banni(e) du forum
avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 1932
Age : 27
Localisation : Pourquoi, tu cherches un plan sexe ?
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Poèmes, tirades...   Dim 31 Jan - 22:18

Je ne suis pas un giga fan de poésie, mais c'est la chose la plus simple à transmettre par forum, alors si vous avez un poème fétiche ou une tirade classieus, mettez-le / la ici, qu'on puisse se régaler aussi.

[Seuls les textes en vers sont acceptés. Et il s'agit d'oeuvres d'auteurs publiés, pas les vôtres, il y a d'autres sections pour ça]


Je commence avec quelques tirades tirées du Misanthrope, célèbre pièce de Molière, qui se trouve aussi être un de mes livres préférés. Sans blague.

Alceste :
"Non, je ne puis souffrir cette lâche méthode
Qu’affectent la plupart de vos gens à la mode ;
Et je ne hais rien tant, que les contorsions
De tous ces grands faiseurs de protestations,
Ces affables donneurs d’embrassades frivoles,
Ces obligeants diseurs d’inutiles paroles,
Qui de civilités, avec tous, font combat,
Et traitent du même air, l’honnête homme, et le fat.
Quel avantage a-t-on qu’un homme vous caresse,
Vous jure amitié, foi, zèle, estime, tendresse,
Et vous fasse de vous, un éloge éclatant,
Lorsque au premier faquin, il court en faire autant ?
Non, non, il n’est point d’âme un peu bien située,
Qui veuille d’une estime, ainsi, prostituée ;
Et la plus glorieuse a des régals peu chers*,
Dès qu’on voit qu’on nous mêle avec tout l’univers :
Sur quelque préférence, une estime se fonde,
Et c’est n’estimer rien, qu’estimer tout le monde.
Puisque vous y donnez, dans ces vices du temps,
Morbleu, vous n’êtes pas pour être de mes gens* ;
Je refuse d’un cœur la vaste complaisance,
Qui ne fait de mérite aucune différence :
Je veux qu’on me distingue, et pour le trancher net,
L’ami du genre humain n’est point du tout mon fait*.



Alceste :

Non, vous avez beau faire, et beau me raisonner,
Rien de ce que je dis, ne me peut détourner :
Trop de perversité règne au siècle où nous sommes,
Et je veux me tirer du commerce des hommes.
Quoi ! contre ma partie, on voit, tout à la fois,
L’honneur, la probité, la pudeur, et les lois :
On publie, en tous lieux, l’équité de ma cause :
Sur la foi de mon droit, mon âme se repose :
Cependant, je me vois trompé par le succès*,
J’ai pour moi la justice, et je perds mon procès !
Un traître, dont on sait la scandaleuse histoire,
Est sorti triomphant d’une fausseté noire !
Toute la bonne foi cède à sa trahison !
Il trouve, en m’égorgeant, moyen d’avoir raison !
Le poids de sa grimace, où brille l’artifice,
Renverse le bon droit, et tourne la justice !
Il fait, par un arrêt, couronner son forfait :
Et non content, encor, du tort que l’on me fait,
Il court, parmi le monde, un livre abominable,
Et de qui la lecture est, même, condamnable !
Un livre à mériter la dernière rigueur,
Dont le fourbe a le front de me faire l’auteur* !
Et, là-dessus, on voit Oronte qui murmure,
Et tâche, méchamment, d’appuyer l’imposture !
Lui, qui d’un honnête homme, à la cour tient le rang !
À qui je n’ai rien fait, qu’être sincère, et franc !
Qui me vient, malgré moi, d’une ardeur empressée,
Sur des vers qu’il a faits, demander ma pensée !
Et parce que j’en use avec honnêteté,
Et ne le veux trahir, lui, ni la vérité,
Il aide à m’accabler d’un crime imaginaire :
Le voilà devenu mon plus grand adversaire !
Et jamais, de son cœur, je n’aurai de pardon,
Pour n’avoir pas trouvé que son sonnet fût bon !
Et les hommes, morbleu, sont faits de cette sorte !
C’est à ces actions que la gloire les porte !
Voilà la bonne foi, le zèle vertueux,
La justice, et l’honneur, que l’on trouve chez eux !
Allons, c’est trop souffrir les chagrins qu’on nous forge,
Tirons-nous de ce bois, et de ce coupe-gorge ;
Puisque entre humains, ainsi, vous vivez en vrais loups,
Traîtres, vous ne m’aurez de ma vie, avec vous.
Revenir en haut Aller en bas
http://and-justice-for-all.cowblog.fr
Killy
délivre.
avatar

Masculin
Lion Rat
Nombre de messages : 14775
Age : 34
Localisation : Vaes Essenya.
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: Poèmes, tirades...   Dim 31 Jan - 23:58

J'apprécie assez ces deux tirades, auxquels j'adhère totalement ^^
(j'up dès que j'aurai trouvé une poésie digne d'intérêt)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/Killly
Ayael
Chibi Note


Féminin
Vierge Cochon
Nombre de messages : 42
Age : 23
Localisation : Quelque part dans le monde des morts accroché à L U.U
Date d'inscription : 11/08/2010

MessageSujet: Re: Poèmes, tirades...   Mer 11 Aoû - 14:33

Magnifique.

Une tirade tirer d'une poèsie que j'adore.

"les colchiques" de Appolinaire

"et ma vie pour tes yeux, lentement s'empoisonne."
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficeusedn.skyrock.com/
Bibi
Banni(e) du forum
avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 1932
Age : 27
Localisation : Pourquoi, tu cherches un plan sexe ?
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: Poèmes, tirades...   Mar 29 Mar - 19:12

J'up avec du Francis Ponge, parce que ça roxx pas mal :


Le cageot

A mi-chemin de la cage au cachot la langue française a cageot, simple caissette à claire-voie vouée au transport de ces fruits qui de la moindre suffocation font à coup sûr une maladie.
Agencé de façon qu'au terme de son usage il puisse être brisé sans effort, il ne sert pas deux fois. Ainsi dure-t-il moins encore que les denrées fondantes ou nuageuses qu'il enferme.
A tous les coins de rues qui aboutissent aux halles, il luit alors de l'éclat sans vanité du bois blanc. Tout neuf encore, et légèrement ahuri d'être dans une pose maladroite à la voirie jeté sans retour, cet objet est en somme des plus sympathiques - sur le sort duquel il convient toutefois de ne s'appesantir longuement.


L'huître

L'huître, de la grosseur d'un galet moyen, est d'une apparence plus rugueuse, d'une couleur moins unie, brillamment blanchâtre. C'est un monde opiniâtrement clos. Pourtant on peut l'ouvrir : il faut alors la tenir au creux d'un torchon, se servir d'un couteau ébréché et peu franc, s'y reprendre à plusieurs fois. Les doigts curieux s'y coupent, s'y cassent les ongles : c'est un travail grossier. Les coups qu'on lui porte marquent son enveloppe de ronds blancs, d'une sorte de halos.
A l'intérieur l'on trouve tout un monde, à boire et à manger : sous un firmament (à proprement parler) de nacre, les cieux d'en dessus s'affaissent sur les cieux d'en dessous, pour ne plus former qu'une mare, un sachet visqueux et verdâtre, qui flue et reflue à l'odeur et à la vue, frangé d'une dentelle noirâtre sur les bords.
Parfois très rare une formule perle à leur gosier de nacre, d'où l'on trouve aussitôt à s'orner.

Revenir en haut Aller en bas
http://and-justice-for-all.cowblog.fr
Killy
délivre.
avatar

Masculin
Lion Rat
Nombre de messages : 14775
Age : 34
Localisation : Vaes Essenya.
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: Poèmes, tirades...   Mar 29 Mar - 19:26

Joli up, pour un contenu non moins joli. J'avais jamais eu le temps de m'attarder sur du Ponge, maintenant, c'est fait. Je suis preneur d'autres 'définitions' du genre ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/Killly
Powl'
Une petite crise cardiaque ?
avatar

Féminin
Lion Chien
Nombre de messages : 337
Age : 24
Localisation : LONDON BABY
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: Poèmes, tirades...   Mar 14 Juin - 22:09

Jacques Prevert, "Les Belles Familles" - Paroles

Louis I
Louis II
Louis III
Louis IV
Louis V
Louis VI
Louis VII
Louis VIII
Louis IX
Louis X (dit le Hutin)
Louis XI
Louis XII
Louis XIII
Louis XIV
Louis XV
Louis XVI
Louis XVII
Louis XVIII

et plus personne plus rien...
qu'est-ce que c'est que ces gens-là
qui ne sont pas foutus
de compter jusqu'à vingt ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poèmes, tirades...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poèmes, tirades...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poèmes dans Bleach
» Cahiers de poèmes, Emily Brontë
» Vos poètes et poèmes préférés
» Poèmes tous doux...
» Les poèmes gagnants/ TARI, DDP HUOR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinigami's Note :: Passions :: Littérature / BD / Comics :: Littérature-
Sauter vers: