AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Freezer
Je freeze le jour, je freeze la nuit, je freeze la veuve et l'orphelin
avatar

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 2313
Age : 29
Localisation : Space Australia, Space Brisbane
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Lun 29 Juin - 18:49

Citation :
A ce moment-là, Giordano enleva sa veste. Ce discours masochiste avait fini par l’échauffer tout à fait, mais il voulait garder une certaine contenance. Face à lui, Roxana faisait briller ses yeux dorés d’une lueur si intrigante qu’il en fut troublé.

J'avais pensé à une connotation perverse au début...puis je me suis rendu compte que c'était bien le cas.

A ce moment-ci si je m'en souviens bien il doit avoir des artisans qui sont en train de répéter une pièce de théâtre...ils y seront aussi dans la version de Essène ?

Et sinon c'est toujours aussi plaisant à lire...continue comme ça. ^^
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/#!/ViviusFrozen
Kâlî
True Criminal
avatar

Féminin
Balance Cheval
Nombre de messages : 1370
Age : 27
Localisation : en astral
Date d'inscription : 20/01/2009

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Lun 29 Juin - 19:10

Je persiste à dire que j'aime :D ! La suiiiite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Yuber
True Criminal
avatar

Masculin
Balance Singe
Nombre de messages : 1580
Age : 25
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Lun 29 Juin - 20:21

Toujours aussi bien. :D
La suite, la suite !
Revenir en haut Aller en bas
http://madyuber.tumblr.com/
Bibi
Banni(e) du forum
avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 1932
Age : 27
Localisation : Pourquoi, tu cherches un plan sexe ?
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Lun 29 Juin - 20:29

un mélange entre Liquid Snake et le Major Ocelot, quelle riche idée *___*
J'aime, j'aime et je sais plus si j'ai précisé que j'aimais :D
Revenir en haut Aller en bas
http://and-justice-for-all.cowblog.fr
Killy
délivre.
avatar

Masculin
Lion Rat
Nombre de messages : 14775
Age : 34
Localisation : Vaes Essenya.
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Lun 29 Juin - 23:02

J'adore les références, qui font penser à des discussions fortement actuelles (A)
Pareil que Bibi, parler de MGS ici, ça ne fait que renforcer ma fan-attitude ^^
La sweet !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/Killly
Beyond Birthday
Bee, on sait !
avatar

Féminin
Balance Chat
Nombre de messages : 1528
Age : 30
Localisation : Somewhere over the rainbow
Date d'inscription : 27/07/2008

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Mar 30 Juin - 23:10





    Scène II



    Mais qu’étaient devenus Aleskander et Lynn pendant toutes ces péripéties ? Ils marchaient courageusement à travers les herbes folles de ces bois que nous commençons à connaître. A vrai dire, Giordano et Roxana n’avaient pas eu beaucoup de chance, ils les avaient manqué de peu dans la clairière de leur rendez-vous. Mais la route avait été longue depuis lors. Minuit approchait et les deux amants avaient du mal à continuer. L’exaltation de la fuite avait laissé place à la fatigue qui engourdissait leurs membres et au sommeil qui piquait leurs yeux. Or, l’épuisement du à une marche forcée avait, sur Aleskander, un effet négatif particulièrement puissant. Il finit par s’asseoir entre les racines d’un charme au tronc bosselé.

      - « Je n’en peux plus, on s’arrête là, femme » décréta-t-il.


    A part le terme utilisé, l’idée ne dérangeait absolument pas Lynn. Elle-même se sentait complètement perdue, entre ces milliers d’arbres qui se ressemblaient tous. Ses pieds ressentaient les effets de la cadence qu’elle avait du leur imprimer. De plus, il était impossible que son père ne les retrouvât si vite. Mr Richie avait l’habitude de voir sa progéniture découcher, il ne finirait donc par s’inquiéter de son absence que demain midi. La jeune fille finit par s’asseoir près de son amant en soupirant.
    Une ombre très particulière et très caractéristique passa dans les yeux d’Aleskander quand il la vit si proche de lui. Après tout, ils n’étaient que tous les deux dans cette immense forêt, seulement éclairée par la pleine lune. Il prit sa voix la plus enjôleuse quand il la pria de s’allonger à ses côtés :

      - « Heu… on avait dit : "pas avant le mariage" » lui rappela Lynn.
      - « Certes, mais ce n’est pas comme s’il ne s’était jamais rien passé » reconnu le jeune homme, tentant de la convaincre. « Et en plus, tu ne veux pas te marier je te signale ! »


    La demoiselle reconsidéra cette réponse, prête à céder. Difficile de résister à un sourire si charmeur et une idée si attrayante. Mais elle se devait de respecter sa vertu et son honneur. Sa réponse fut sans appel :

      - « Non, vraiment, je suis désolée mais si quelqu’un a un jour l’idée saugrenue de publier cette histoire sur un forum, il vaut mieux que celle-ci reste accessible aux lecteurs de tout âge ».


    Face à un tel argumentaire, que répondre ? Lynn s’éloigna des racines de l’arbre et s’allongea à distance, sur un tapis d’herbes confortable. Epuisé, le petit couple finit par s’endormir assez rapidement.
    Non loin de là, deux yeux brillants faisaient scintiller les feuilles délicates d’un buisson d’aubépine. Maborochou, de l’autre côté de la clairière, avait observé toute la scène avec un grand intérêt. Suivant les recommandations de son seigneur, il avait parcouru la forêt à la recherche de deux Esséniens. D’après ses souvenirs, l’un était un homme prétentieux aux idées dépravées, l’autre une demoiselle fort jolie. Il fallait reconnaître le mâle à ses habits particuliers. Et en effet, ce vieux pull à capuche défraîchi porté avec ce jeans vétuste étaient certainement les fripes en question (il est peut-être bon de noter que les notions de beauté et d’étrangéité sont différentes pour les humains et les créatures magiques).

      - « Pas de doute possible, ce sont les personnes décrites » murmura le malicieux lutin.


    Il s’approcha très délicatement du garçon, qui était étendu sous un arbre, et déposa les quelques gouttes du suc magique sur ses yeux endormis. Encore une bonne chose de faite ! D’une poche de son pantalon, il sortit une clepsydre, lui indiquant qu’il était un peu plus de minuit.

      - « Il me reste une dizaine de minutes avant de devoir rejoindre le roi. Profitons-en pour rendre une petite visite à cette sirène Pandie croisée un peu plus loin » s’écria-t-il, filant plus vite qu’une ombre.


    Mais il n’était pas le seul à courir à travers les allées de cette forêt, décidément fort peuplée en cette belle nuit de juin. Un gros quart d’heure plus tard, la tranquillité du lieu fut à nouveau interrompue par une cavalcade de bottes et de talons ricochant sur les sentiers sylvestres. Une demoiselle belle comme le jour et un jeune Essénien prétentieux et pervers approchaient en cadence des deux amants endormis.

      - « Tu… cours… trop… vite » haleta Roxana, peinant à suivre son compagnon.
      - « Tant pis pour toi ! Ne m’approche plus » lui répondit Giordano, qui était bien content d’avoir investit dans ces boots supersoniques il fut un temps.


    La jeune fille tenta d’accorder ses foulées aux siennes, en vain. Il était décidément trop rapide, c’en était presque surnaturel. Il avait fuit quand elle lui avait proposé un câlin de réconfort, mais quelle petite nature ! A bout de souffle, elle finit donc par s’asseoir sur les racines d’un vieil arbre au tronc cabossé. C’était vraiment honteux de se faire larguer ainsi en pleine forêt, comment allait-elle faire à présent ? Roxana tenta de s’appuyer contre le bois, mais sentit un contact étrange, complètement différent, dans son dos. Elle se retourna vivement.
    C’était un être humain. Mais pas n’importe lequel. Un jeune homme qu’elle connaissait bien : Aleskander. Celui-ci s’éveilla mollement du sommeil où il était plongé. Sans le vouloir, elle venait de trouver l’un des deux sujets de sa quête. Et dire que Giordano, avec sa vitesse irréelle, venait de les louper. Alors qu’elle contemplait le jeune garçon se lever devant elle, il se passa quelque chose de tout à fait bouleversant. Le meilleur ami de son ex-futur-amant la dévorait des yeux. Ce n’était pas l’attention normale que toute personne accordait à une autre, c’était le regard doux, bienveillant, ébahi, adorateur et désirant, que toute femme aurait souhaité qu’un homme posât sur elle.

      - « Ma belle Roxana, tu es venue me retrouver, ce ne peut être qu’un signe du destin. Tu m’as éveillé et je suis remplis d’un sentiment neuf : je me découvre la capacité d’aimer une femme sans contraintes, avec toute l’entièreté de mon être. Où est donc Giordano que je l’étripe et l’écorche vif ? »
      - « Mais pourquoi tant de violence ? » s’étonna Roxana qui, fort perplexe, avait interprété ses propos de travers. « Pas besoin de le tuer. Tu sais très bien qu’il n’a aucun sentiments pour Lynn, et qu’elle-même n’aime que toi ».
      - « Lynn m’aime ? Je regrette, mais ce sentiment n’est pas partagé. C’est toi et toi seule que je veux chérir et protéger jusqu’à la fin de ma vie, douce Roxana. Toi et ton visage de poupée, tes cheveux d’ange et tes œillades ténébreuses. Si on me laissait le choix entre Tales of Symphonia et Golden Sun, pourquoi plébisciterais-je encore le premier après avoir goûté au second ? J’ai compris mon erreur, j’évolue à présent vers de plus nobles aspirations. Laisse moi écrire le premier chapitre de notre amour, ma tendre amie ».
      - « C’est une blague ? C’est juste pour m’ennuyer, c’est ça ? » hurla Roxana. « Tu as encore fais un de tes stupides paris avec Giordano dans l’unique but de me torturer, n’est-ce pas ? Fous-moi la paix ! »


    Non mais c’était quoi ces manières ? Après son amant qui la rejetait, l’abandonnant à la merci des ténèbres, le meilleur ami de celui-ci s’amusait de ses tourments avec cette déclaration pompeuse. En effet, ils ne s’étaient quasiment jamais adressés la parole jusqu’à présent, cela ne pouvait donc pas être réel. Dépitée, elle s’enfuit dans les bois, espérant retrouver Giordano pour lui faire la peau, distançant rapidement l’homme peu courtois qui la comparait à un jeu vidéo.

      - « Ne me quitte pas, ne me quitte pas. Moi je t’offrirai des perles de pluies venues de pays où il ne pleut jamais » déclama Aleskander en la suivant, tant bien que mal.


    Lynn avait, en général, le sommeil lourd mais dans cette forêt enchanteresse où des amants se poursuivaient en chantant des classiques du répertoire francophone, elle finit par s’éveiller également. Emergeant à peine du sommeil paradoxal, elle se souvint du rêve bizarre qu’elle venait de faire. Elle était allongée sur un lit aux draps de soie, pieds et poings liés, pendant qu’Aleskander lui broyait le cœur avec une hache monstrueuse. Le couperet tombait et retombait sur sa poitrine, lui brisant les os et tronçonnant sa cage thoracique dans une effusion de sang d’un rouge trop sombre. Elle avait beau le supplier d’arrêter, que la douleur était atroce, il continuait sa besogne, affichant seulement un sourire affable.
    Ce n’était qu’un songe mais il l’avait pourtant profondément marqué. Elle retourna près de l’arbre où s’était endormi son compagnon, mais il n’était plus là.

      - « Comment est-ce possible qu’il soit parti sans me le dire ? » s’interrogea-t-elle tout haut.


    Elle l’appela plusieurs fois, sans succès. Elle fit un tour des environs, en vain. Il avait disparu sans laisser de traces. Au trouble que lui avait laissé son cauchemar s’ajouta la frayeur inconsciente que ressentait toute personne ayant lu un peu trop de thrillers dans sa jeunesse. Elle était seule. Désespérément seule dans une forêt immense.
    Et parce que la peur se canalisait dans le flot d’adrénaline d’une démarche, Lynn décida de partir à sa recherche.





Fin de l'acte 2...


Revenir en haut Aller en bas
http://lynn-photoblog.blogspot.com/
Freezer
Je freeze le jour, je freeze la nuit, je freeze la veuve et l'orphelin
avatar

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 2313
Age : 29
Localisation : Space Australia, Space Brisbane
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Mar 30 Juin - 23:31

Je vois que tu as fait des efforts de folie afin de ne pas mettre un peu de piment au début de cette scène. :humhum: ( :( )

Sinon :
Citation :
Emergeant à peine du sommeil paradoxal, elle se souvint du rêve bizarre qu’elle venait de faire. Elle était allongée sur un lit aux draps de soie, pieds et poings liés, pendant qu’Aleskander lui broyait le cœur avec une hache monstrueuse. Le couperet tombait et retombait sur sa poitrine, lui brisant les os et tronçonnant sa cage thoracique dans une effusion de sang d’un rouge trop sombre. Elle avait beau le supplier d’arrêter, que la douleur était atroce, il continuait sa besogne, affichant seulement un sourire affable.

Quelque chose me dit qu'en réalité, ton inconscience parlait de moi.

Sinon toujours excellent, continue comme ça. <3
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/#!/ViviusFrozen
Killy
délivre.
avatar

Masculin
Lion Rat
Nombre de messages : 14775
Age : 34
Localisation : Vaes Essenya.
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Mer 1 Juil - 0:05

XD la référence à Golden Sun, chui fan !
Hé bien, que de rebondissements ! Je suis satisfait que Maborochou ait bien accompli son travail, nyark nyark !
Vivement le début de l'acte III ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/Killly
Fant0matique
Sanguinaire
avatar

Féminin
Taureau Coq
Nombre de messages : 1720
Age : 25
Localisation : Là où tu n'es pas, mon amour.
Date d'inscription : 06/07/2008

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Mer 1 Juil - 17:03

La suiteuh, la suiteuh *--*. Tout le monde a des critiques variées XD, mais c'est que... c'est trop bien T-T.
Revenir en haut Aller en bas
http://fant0matique-two.skyrock.com
Yuber
True Criminal
avatar

Masculin
Balance Singe
Nombre de messages : 1580
Age : 25
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Mer 1 Juil - 17:39

Cette Roxana est comparée à Golden Sun et elle trouve cela révoltant ? Quelle sans-goût ! :D
Bref, encore un texte excellent. La suite !
Revenir en haut Aller en bas
http://madyuber.tumblr.com/
Anglemort
Maître assassin
avatar

Bélier Dragon
Nombre de messages : 992
Age : 30
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Mer 1 Juil - 17:57

Golden Sun c'est de beaux graphismes, un système de jeu excellent mais avec un scénario en mousse et des dialogues insipides.
Donc comparer une femme à Golden Sun cela revient à dire qu'elle est très jolie, qu'elle est merveilleuse au lit mais qu'elle n'a pas un gramme de cervelle et qu'elle manque totalement de conversation.

Pas génial comme compliment.
Revenir en haut Aller en bas
Bibi
Banni(e) du forum
avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 1932
Age : 27
Localisation : Pourquoi, tu cherches un plan sexe ?
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Mer 1 Juil - 18:27

Golden Sun un scénario en mousse ? Encore un mec qui juge une saga de deux épisodes en ayant qu'au premier, et donc en n'ayant vu que la moitié du scénar. Triste =D

Sinon, j'aime beaucoup Bee, tu roxxes ta maman et je veux la suite T___T

C'est très agréable à lire, bien écrit mais pas trop lourd, tu m'apprendras =p
Revenir en haut Aller en bas
http://and-justice-for-all.cowblog.fr
Killy
délivre.
avatar

Masculin
Lion Rat
Nombre de messages : 14775
Age : 34
Localisation : Vaes Essenya.
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Mer 1 Juil - 18:43

Je ne peux que plussoyer l'avis de ce très clairvoyant d'Anglemort :D

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/Killly
Anglemort
Maître assassin
avatar

Bélier Dragon
Nombre de messages : 992
Age : 30
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Mer 1 Juil - 18:56

Bibi a écrit:
Golden Sun un scénario en mousse ? Encore un mec qui juge une saga de deux épisodes en ayant qu'au premier, et donc en n'ayant vu que la moitié du scénar. Triste =D

'tain de fanboy de mes deux... :D Va te pendre.

J'ai fini les deux, et que ce soit clair: j'aime bien ces jeux. (même pas honte)

Je les aime car ils ont beaucoup de qualités, le scénario n'en fait malheureusement pas parti, pareil pour l'écriture des dialogues et le travail sur les personnages.
Essaye de comparer avec Valkyrie Profile, Suikoden 2 ou FF6 pour voir... c'est carrément d'un autre niveau.
Revenir en haut Aller en bas
Bibi
Banni(e) du forum
avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 1932
Age : 27
Localisation : Pourquoi, tu cherches un plan sexe ?
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Mer 1 Juil - 19:22

Ah oui, clairement, c'est inférieur à un FF6, et les dialogues sont pas géniaux, mais le scénar tient largement la route.

BREF

/fin du HS
Revenir en haut Aller en bas
http://and-justice-for-all.cowblog.fr
Beyond Birthday
Bee, on sait !
avatar

Féminin
Balance Chat
Nombre de messages : 1528
Age : 30
Localisation : Somewhere over the rainbow
Date d'inscription : 27/07/2008

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Jeu 2 Juil - 17:36








    Scène I



    A quelques lieux de nos dernières pérégrinations, une troupe de théâtre était en pleine répétition. Logiquement, des acteurs ne répétaient pas en pleine forêt, au beau milieu de la nuit et à la simple lueur d’une lampe torche. Mais ceux-ci n’étaient pas comédiens de formation. Ils avaient chacun leur métier propre et ils s’étaient réunis de fort mauvaise grâce car le Prince Coyle avait souhaité une pièce originale pour égayer son mariage. A force de traîner la patte, ils étaient maintenant obligés de jouer leur texte de plus en plus souvent pour être prêt le jour des noces. Leurs différentes occupations ne leur avaient laissé que cette heure de disponible et ils avaient choisi la forêt pour son calme et sa discrétion.

    Les acteurs avaient fini par arrêter leur choix sur « Macbeth » de William Shakespeare (ne faisons aucun commentaire sur le fait qu’ils aient sélectionné une pièce "tragique" pour un mariage). Les rôles avaient été répartis selon les affinités de chacun. Franck Bottom, jeune homme effacé mais très subtil par intermittence, avait obtenu le personnage principal, Macbeth, vil comploteur mais également soumis à sa femme, Lady Macbeth. Cette dernière était jouée par Sara Lecoing qui avait tellement intériorisé le personnage qu’elle en exhalait constamment l’inquiétante folie. Banquo, le fidèle conseiller de Macbeth, était interprété par Daniel Etriqué, dont le flegme légendaire se mâtinait de quelques touches de malice parfaitement adaptées à la pièce. Mao Groin, lui, avait obtenu deux rôles : Duncan, tout d’abord, le roi d’Ecosse assassiné par Macbeth dans l’acte 1, puis Macduff, un des conducteurs de la rébellion par la suite, ce qui lui laissait le temps de se grimer correctement pour se rendre méconnaissable entre les deux. Il les jouait admirablement mais son caractère impétueux et spontané lui avait également valu quelques mises en garde. Les autres acteurs commençaient à en avoir assez de lui rappeler sans cesse que « non, jamais Macduff n’a déclaré qu’il fallait envoyer Macbeth au bûcher ». Le rôle de son épouse, Lady Macduff, avait échu à Daisy Flûte. Etrangement, celle-ci ne jouait correctement que lorsqu’elle était sûre que Franck Famélique la regardait. Ce dernier portait l’un des personnages les plus enflammés du théâtre élisabéthain, Malcolm, fils de Duncan, vengeur du meurtre de son géniteur. Il était très bon lorsqu’il devait jouer l’enfant éploré, beaucoup moins lorsqu’il fallait porter la révolution écossaise, au point qu’on envisageât d’échanger son rôle avec ceux de Mao. Finalement, cela ne se fit pas car lorsque le « secrétaire particulier » du Prince, Vivius Frozen, avait supervisé la première répétition générale, il avait encore préféré « une révolte mollassonne mais efficace » (car attention spoil ! Duncan reprend son trône légitime à la fin de la pièce) à « une fin où tout le monde finissait brûlé comme des hérétiques » (une pratique aussi éculée que les mariages arrangés).

    En cette belle nuit de pleine lune, la pièce s’était correctement déroulée jusqu’à présent. Elle en était arrivée à la fin du premier acte. Une chaîne hifi trafiquée avait reproduit à la perfection les sons gutturaux des trois Parques, prédicatrices du grandiose destin de Macbeth. Ce dernier, poussé par son épouse, allait bientôt tuer Duncan durant son sommeil. Pourtant, l’interprète principal s’était arrêté et tous les acteurs étaient en plein débat d’idées. Au fur et à mesure que le jour J approchait, des doutes se formaient, se précisaient, dans l’esprit des personnages. Avaient-ils vraiment fait le bon choix ? Les dialogues étaient-ils correctement écrits ? Franck Bottom, qui était très respectueux des dames, s’inquiéta que la scène du meurtre décrite juste avant pût choquer les spectatrices.

      - « Peut-être devrait-on préciser au début que les personnages ne meurent pas vraiment, que tout ceci n’est que du théâtre ? »
      - « N'importe quoi ! » avait répliqué Sara Lecoing d’une voix sifflante. « Elles le sauront très bien. Alors maintenant fais ton office et tue-le ! Hin hin hin ! »


    Son regard se fit identique à celui d’une terrifiante Lady Macbeth. Mao Groin, allongé sur l’herbe, s’était réellement endormis et ne participa donc pas à la discussion. Profitant que l’heure était aux protestations, Daniel Etriqué tenta d'obtenir une révision de son personnage :

      - « Banquo est bien sympathique dans son genre "chien fidèle", mais il se fait quand même avoir comme une chaussette. Ne pourrait-on pas améliorer son rôle pour le rendre un poil plus sarcastique ? »


    Cette première contestation fit place à de nombreuses autres. Daisy Flûte voulait que le personnage de Lady Macduff finisse par se marier avec Malcolm après son triomphe. Lecoing souhaitait que Lady Macbeth tue elle-même Duncan puis Banquo au lieu de confier cette tâche à son incompétent de mari. Etriqué décida alors qu’il préférait ne pas mourir du tout plutôt que de mourir de la main d’une femme. La remarque fut accueillie par de hauts cris d’orfraies féministes qui finirent même par réveiller Mao Groin. Il rejoignit ses collègues masculins dans leur lutte machiste, ce qui donna lieu à une superbe bataille rangée où les arguments misandres et misogynes fusèrent de part et d’autre.
    Seuls les deux Franck restèrent en dehors du conflit. Famélique en profita pour allumer son ordinateur portable, qui ne le quittait jamais, et se connecter sur un célèbre jeux en ligne. Bottom, fatigué d’avance par tout ce vacarme, décida d’aller s’imprégner de son rôle un peu plus loin. Il avisa un coin douillet où poser son séant et déclama :

      - « All hail Lelouch, that shalt be king hereafter… euh… non, Macbeth plutôt ! Argh ils m’ont fait perdre le fil avec leurs histoires ».


    Ce que nos acteurs ne savaient pas, c’est qu’ils avaient été épiés depuis le milieu de l’acte premier. Maborochou, qui revenait de l’étang où vivait sa sirène, avait surpris un dialogue qui l’avait fort intrigué. Une voix étrange, caverneuse et inimitable, avait promis à un noble un destin hors norme. Sa curiosité lui avait alors révélé qu'il s'agissait d'une cassette lue par une chaîne hifi. Intrigué, il était néanmoins resté pour observer le reste de l’acte, puis les différents débats, jusqu’à ce qu’un des personnages ne vienne s’asseoir près de lui. Ce dernier tentait de se rendre plus machiavélique qu’il ne fut :

      - « L’esprit par lequel je gouverne et le cœur que je porte ne seront jamais accablés par l’inquiétude, ni ébranlés par la crainte »


    « Ridicule » soupira l’observateur curieux. Il décida alors de lui jeter un sort rigolol pour le détendre un peu. Moins crispé, il serait sûrement meilleur acteur. Faisant scintiller ses doigts fins, le lutin lui lança à ce moment un sortilège de son cru.

      - « Blow blow blow, broken bird » murmura-t-il doucement.


    Lorsque Bottom décida de rejouer sa scène, il fut surpris par le ton chantant de sa voix, bien différent de l’habituel. C’était comme s’il sifflait au lieu de parler. Etrange ! Peut-être avait-il la gorge sèche et qu’un peu d’eau lui ferait du bien. Il retourna alors voir ses compagnons de théâtre. Ceux-ci étaient à court d’arguments et leur débat tournait à présent essentiellement autour d’une réflexion philosophique.

      - « Etre ou ne pas être » demanda Etriqué, « telle est la question ».
      - « Y a-t-il plus de noblesse d’âme à subir la fronde et les flèches de la fortune outrageante, ou bien à s’armer contre une mer de douleurs et à l’arrêter par une révolte ?» lui répliqua Daisy, inspirée par sa pensée.
      - « Et quels rêves peut-il nous venir dans ce sommeil de la mort, quand nous sommes débarrassés de l’étreinte de cette vie ? » suggéra Sara, songeuse.


    Le reste de la troupe, apaisé, suivait avec intérêt la conversation. Mais les acteurs se retournèrent vivement lorsque Franck Bottom fit son retour dans la clairière. A sa vue, ils furent tellement stupéfaits qu’ils en oublièrent leur bataille idéologique. Même Famélique décrocha de son jeu pour l’observer – et l’on peut noter que c’est un exploit. Sur leur visage se peignirent les premiers traits d’une terreur profonde, fruits des multiples histoires d’horreur dont tout enfant se délectait en frissonnant délicieusement devant sa télévision, sans imaginer que l’effroi pouvait quelques fois devenir bien réel.

      - « Wtf ? » demanda Etriqué, les yeux ronds, en bon geek qu’il était.


    Bottom s’était figé sur place, fort surpris de leurs réactions apeurées. Lorsqu'il s’avança vers eux, ils reculèrent tous en tremblant.

      - « Qu’est-ce qu’il vous arrive, les gars ? Vous me faites marcher ? »


    Ses compagnons avaient jusqu’à présent cru que le pire était derrière eux. Pourtant, en entendant sa voix, ils s’enfuirent en hurlant sans demander leur reste. Le jeune comédien tenta de les rattraper en leur demandant ce qu’ils avaient mais plus il les poursuivait, plus ils s’effrayaient et redoublaient de vitesse.

      - « Mais attendez ! Expliquez-moi ce qu’il se passe, au moins ! »


    Laissons nous deux minutes pour visualiser cette scène. Cinq comédiens fuyant en beuglant à travers les hautes cimes de ces bois et un autre les poursuivant en sifflotant des questions confuses, n’est-ce pas merveilleux ?
    Dans leur course folle, nos six compères finirent par traverser une clairière où une reine magnifique était endormie. A leurs cris, celle-ci s’éveilla. Hana, car c’était bien d’elle qu’il s’agissait, vit alors la créature la plus sublime, la plus désirable, la plus fantasmatique passer devant elle. Un séduisant jeune homme qui, tel un griffon du XXIe siècle, possédait une tête d’aigle. Les plumes mordorées faisaient ressortir la lueur malicieuse de la pleine lune. Malheureusement, celui-ci continua sa course à travers les bois, sans lui accorder un regard.

    Impossible pour Hana de laisser passer une telle splendeur. A présent bien réveillée, elle galopa derrière le jeune homme, qu’elle eut tôt fait de rattraper grâce à sa rapidité elfique.

      - « Arrête-toi, merveilleux archange » le pria-t-elle, « et dis-moi quel est ton nom ».


    Bottom n’avait pas vraiment eu le choix. Plaqué au sol sur un lit de fleurs, il avait bel et bien été obligé de s’arrêter. Au-dessus de lui se trouvait une dame d’une incroyable beauté, presque irréelle. En homme galant, il se présenta prestement (mais aussi parce que sa force était assez terrifiante et qu’il craignait de déclencher son courroux s’il ne répondait rien) :

      - « Je suis Franck Bottom, m’dame, comédien pour vous servir ».
      - « Oh ! Ta voix est douce et chantante comme celle de l’oiselet des bois. Autant mes oreilles sont captivées par ces quelques notes, autant mon regard est captivé par ta forme. Laisse-moi te dire à quel point je t’aime ».
      - « Euh, oui m’dame, mais on ne se connaît pas vraiment. Vous ne préféreriez pas qu’on aille boire un verre ou manger un morceau avant de passer aux belles déclarations ? »
      - « Tu es aussi sage que tu es beau. Malheureusement, ce n’est pas mon cas. Je t’emmène donc dans mon royal domaine ».


    Son sourire interdisait toute réponse négative, de même que le katana qui dépassait de son dos. La reine appela ses plus fidèles courtisans :

      - « Snake, Killua, Kida, Morgue ».


    Pour répondre à l’interrogation qui se peint sur vos traits à la lecture de ces mots, sachez que dans le monde elfique, les personnages portent des noms fantasmagoriques, comme pour rappeler à tous leur nature immortelle. Mais ces quatre elfes avaient encore eu de la chance, car après tout ils auraient pu s’appeler « Fleur des Pois » ou « Grain de Moutarde ».

      - « Soyez aimables avec ce jeune homme » reprit Hana, en leur désignant Bottom. « Conduisez-le, je vous prie, dans mes appartements. Nourrissez-le d’abricots et de groseilles, de grappes pourpres, de figues vertes et de mûres ; dérobez aux abeilles leurs sacs de miel ; pour flambeaux de nuit, coupez leurs cuisses enduites de cire et allumez-les aux yeux enflammés de ver luisant, afin d’éclairer mon bien-aimé à son coucher et à son lever. Inclinez-vous devant lui, sylphes, et faites-lui vos courtoisies ».


    Les quatre elfes se regardèrent pour vérifier qu’ils avaient bien entendus la même requête. Leur puissante reine avait-elle perdue la tête ou s’était-elle réellement amourachée d’un humain ? Dans le doute, ils obéirent à ses ordres, se répartissant les tâches les plus ingrates.

      - « Faudra changer les draps » précisa Morgue à l’adresse de Killua. « Et n'oublie pas de les lisser correctement, pas comme la dernière fois ».
      - « J’temmerde » lui répondit-il en un murmure, l’air mauvais, ce qui fit beaucoup rire son interlocutrice.


    Tous conduisirent dans les loges de la reine le pauvre Bottom qui, décidément, regrettait de plus en plus d’avoir accepté le rôle principal d’une pièce de théâtre pourtant connue pour être maudite…





Sweet de l'acte 3 la semaine prochaine. Et "Macbeth" est réellement considérée comme une pièce maudite.
Les anglophones n'en parlent jamais directement mais l'appellent "that scottish play" (cette pièce écossaise).



Revenir en haut Aller en bas
http://lynn-photoblog.blogspot.com/
Beyond Birthday
Bee, on sait !
avatar

Féminin
Balance Chat
Nombre de messages : 1528
Age : 30
Localisation : Somewhere over the rainbow
Date d'inscription : 27/07/2008

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Jeu 2 Juil - 17:45



    Quelques autres personnages de l'intrigue...




    Présentation des comédiens

      Franck Bottom, étudiant logisticien (« Macbeth »)
      Daniel Etriqué, informaticien geekesque (« Banquo »)
      Franck Famélique, graphiste professionnel (« Malcolm »)
      Daisy Flûte, serveuse à mi-temps (« Lady Macduff »)
      Mao Groin, inquisiteur en chef (« Duncan », puis « Macduff »)
      Sara Lecoing, pharmacienne pas très légale (« Lady Macbeth »)




    Elfes et fées de la reine Hana


      Kida, fée ministe
      Killua, elfe revendicateur
      Morgue, fée clocharde clochette
      Snake, elfe effacé mais efficace


Revenir en haut Aller en bas
http://lynn-photoblog.blogspot.com/
Fant0matique
Sanguinaire
avatar

Féminin
Taureau Coq
Nombre de messages : 1720
Age : 25
Localisation : Là où tu n'es pas, mon amour.
Date d'inscription : 06/07/2008

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Jeu 2 Juil - 18:15

Haha, cette arrivée subite de nouveaux personnages m'a beaucoup fait rire :D. Enfin j'aime <3.
Revenir en haut Aller en bas
http://fant0matique-two.skyrock.com
Anglemort
Maître assassin
avatar

Bélier Dragon
Nombre de messages : 992
Age : 30
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Jeu 2 Juil - 18:16

J'ai peur que certains gags ne puissent être compris que par peu de personnes.

En tout cas chapeau bas, c'est toujours aussi excellent :D
Revenir en haut Aller en bas
Yuber
True Criminal
avatar

Masculin
Balance Singe
Nombre de messages : 1580
Age : 25
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Jeu 2 Juil - 18:22

Ah Ah, j'aime, j'aime et j'aime.
Quel délice cette fic', j'en veux encore. C'est meilleur que la confiture de fraise. <3

PS : J'aime l'arrivée des nouveaux personnages. :D
Revenir en haut Aller en bas
http://madyuber.tumblr.com/
Bibi
Banni(e) du forum
avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 1932
Age : 27
Localisation : Pourquoi, tu cherches un plan sexe ?
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Jeu 2 Juil - 18:26

fichtre c'est si beau T__T
Total respect.
Revenir en haut Aller en bas
http://and-justice-for-all.cowblog.fr
Freezer
Je freeze le jour, je freeze la nuit, je freeze la veuve et l'orphelin
avatar

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 2313
Age : 29
Localisation : Space Australia, Space Brisbane
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Jeu 2 Juil - 18:39

J'ai lu le chapitre deux fois pour tout comprendre mais c'est toujours aussi passionnant, j'aime bien la référence à une autre tragédie de Shakespeare mais aussi le surnom donné à zze. Par contre, je ne vois pas c'est qui Franck Bottom. :/

L'arrivée des persos ne m'a pas surpris à la base vu que je connais bien l'œuvre, je me demandais qui seraient les victimes du clavier de Baybay.

(Oh, cool je vais une apparition d'une demi ligne :trocontent: )
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/#!/ViviusFrozen
Anglemort
Maître assassin
avatar

Bélier Dragon
Nombre de messages : 992
Age : 30
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Jeu 2 Juil - 18:54

Freezer a écrit:
Par contre, je ne vois pas c'est qui Franck Bottom. :/


C'est parce qu'il s'est dissimulé dans un angle mort :D
Revenir en haut Aller en bas
Kâlî
True Criminal
avatar

Féminin
Balance Cheval
Nombre de messages : 1370
Age : 27
Localisation : en astral
Date d'inscription : 20/01/2009

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Jeu 2 Juil - 19:36

XDD Excellent! Toujours autant d'un humour fin mais si...orgasmique :D! La suiteuh! <3

PS : Mais pourquoi Daisy Flûte? Oo
Revenir en haut Aller en bas
Pandora Axebreaker
Jeune écrivain
avatar

Féminin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : In my dreams.. <33
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   Sam 4 Juil - 0:03

Nyaaaah *o* j'adore! J'ai commencé et je compte finir demain

A quand la princesse Pandora, fille de la Reine Hana, elfe pollypocketienne de renom? :p
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
[SN Fic] Songe d'une nuit virtuelle
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» A midsummer night's dream (Le songe d'une nuit d'été) 1999 de Michael Hoffman
» Spectacle AHLAM LAYLA - Songe d'une Nuit d'Orient
» Songe d'une nuit d'été
» Shakespeare - Songe d'une nuit d'été
» Songe d'une nuit d'été

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinigami's Note :: Les Esseniens :: Créations des Esseniens :: A vos Plumes-
Sauter vers: