AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nécromant Book

Aller en bas 
AuteurMessage
Pandora Axebreaker
Jeune écrivain
avatar

Féminin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : In my dreams.. <33
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Nécromant Book   Ven 27 Mar - 23:19

Bonsoir tout le monde!
Alors voila je poste ma fic, Necromant Book. C'est une fic sur laquelle j'ai beaucoup réfléchie. J'ai même fait une déviante, nommée True Blood, mais je ne sais pas si je posterai celle la. Déja je poste cette fic.
Je tenais à avertir que cette fic comporte déja des éléments d'inceste, mais pas de scène érotiques. Il ne se passera rien entre les deux jumeaux, mais je prévenez juste, au cas ou quelque n'aimerai pas lire...

Donc voici la fiche de Présentation

Auteur: Edelia (mon pseudo utilisé pour toutes mes créations et mes histoires)
Genre: Strange, Fantasy, Magie, par la suite un peu d'univers unseelien (mais vraiment à la fin, lié à la fantasy, je vous expliquerai), Amour...

Disclaimers: Les personnages de Death Note ne m'appartiennent pas. Les Originaux sont de moi...

J'ai besoin de Musique..*****

J'ai besoin de changer de police...

La? C'est bon la?
Non, c'est trop petit, et trop fin à mon goût..

La? C'est mieux...Peut être un peu gros..

La? Oui c'est bon...Musique..Musique..

Petite voix: Que fais tu?

Ahh.. Le Grand Bleu... Bon c'est vieux. Mais j'aime ce qui est vieux. C'est nostalgique. Lorsque j'entendais cette musique, la nuit, je m'imaginais des histoires..

Petite Voix: Comme toujours.. Alors tu vas le faire? Nécromant Book c'est sa? Mais ca va pas faire un peu fanfic d'adolescente?

Pourquoi? Peut être, peut être pas. Au fond non, je ne sais pas. Sa sera une de mes fics, Edeliesque, amusant hein?

Petite Voix: Ouai...

Cette musique... Je visualise déjà Hotaru..

Petite Voix: Pourquoi Hotaru? Luciole.. C'est..

Le nom d'Hotaru Tomoe, personnage de Sailor Moon.. Sa fait jeunette hein? Mais c'est un nom que j'aime bien, et ma Hotaru n'a rien d'une sailor. C'est une Sauvage. Je devrais l'appeler Sauvage, Erèbe, Passion même

Passionata, je te tiens...

Petite Voix: Pourquoi Death Note?

Et pourquoi pas? J'aime le personnage de Mello, et j'ai envie de le confronter à ma sauvageonne, à ma sorcière, ma folle, celle qui voyait les fantômes. Je vais faire de mon mieux.. Changeons de Police..

Préface


Me voila..
Il fallait que j'écrive cette fic. Elle avance.. La Préface se présente à vos yeux. Vous allez découvrir mes délires. Oui je sais, c'est consternant hein? J'aurais peut être mieux à faire, lire du Balzac, du Victor Hugo, me lancer dans les grandes idées de Voltaire. Au lieu de cela, je fais la préface d'une fanfic sur Death Note. Désespérant, navrant et stimulant. Je devrais me mettre à bosser hein? Surtout que la Fac Reprend..Bien que ce soit un grand mot hein, la Grève n'est pas terminé.
Je me présente déja: Mon pseudo d'artiste est Edelia. Oui, je vous vois avec vos grands yeux: Artiste. « Non mais de quel droit cette énergumène se considère comme une artiste? » J'en suis une, car je me sens l'âme créatrice. Je ne suis pas une Grande Artiste, je ne révolutionne pas mon temps. Je créer selon les divagations de mon âmes, suivant les affres d'un parfum enivrant. Vous allez remarquer que je suis attirer par les douceurs de l'ombre. Cela ne veut pas dire que la lumière ne me plaît guère, au contraire..Mais vous verrez bien, au fil de la lecture. Voici donc Nécromant Book, un délire de mon inconscient et conscience, ou Hotaru possède un rôle important, voir majeure. Une femme, oui, mais bien plus. Une Femme étrange, révoltante, audacieuse, courageuse, sulfureuse, venimeuse, qui fera tourner la tête de Mello. Sa m'amuse..

Bonne lecture..


Chapitre 1: Enfance.. Fantômes de mon Enfance..

Laissez moi vous parlez d'Hotaru..

Petite voix: Dis moi?

Oui?

Petite voix: Elle ressemble un peu à tes autres personnages non?

Oui et non. Hotaru reste Hotaru, mais elle fait partie d'une grande famille..Celle de mes personnages, de mes univers insolites, proches du dernier rayon lunaire. Ces sombres augures pas si ténébreuses. Ces êtres révoltés, féminins, doucereuses, fières, fortes et secrète. Mais Hotaru reste Hotaru.. Et si tu me laissez finir hum?

Hotaru donc..
Hotaru Yagami

Laissez moi vous parlez d'Hotaru Yagami.. Oui Hotaru Yagami. Je vous vois venir! "Encore une zinzin qui invente des liens familiaux aux persos existants.. Et j'en ai rien à faire! Les fics c'est fait pour sa! Na! Allons donc..
Hotaru, c'est la jumelle de Raito, enfin dans la fic... Bref, quand ils sont nés, ils faisaient la fierté de leurs parents. C'étaient deux merveilles aux joues rosées, à la peau laiteuse.. Mais Hotaru était quelque peu différente, car elle avait les yeux d'un violet profond et captivant. Ses parents trouvèrent cela étrange, car aucun des deux n'avaient de telles prunelles, et personne dans la famille n'avait de tels gênes.. Mais il n'en firent pas vraiment cas et élevèrent leurs gamins. Plus ils grandissaient et plus ils étaient doux, beaux, et...Mouai sa sonne mal tout sa.. En fait, c'était pas vraiment sa...

Raito était un gamin sage, pas super sociale mais c'était un gosse exemplaire, ayant toujours les meilleures notes en classe. Sa soeur, était un peu étrange. Elle était taciturne, elle avait un drôle de regard et un air lointain. Certes elle était tout aussi intelligente que son frère mais il y avait quelque chose qui l'empêchait de suivre la « perfection inégalée de Raito » (humhum). Elle était touchée par un fléau assez lourd à porter: Elle voyait des choses. Les ombres filaient à ses yeux. Elle ressentait son environnement de manière différente que les autres. Elle était dans un autre monde. Elle était perturbé par ces « choses » ce qui la rendait aggressive. Elle était constamment sur la défensive et pleurait parfois pour un rien. Son père se navrait de cette situation: il l'a trouvait pas assez forte, et pensait que la petite avait peur de tout, bêtement. Il essayèrent de la calmer, de la raisonner, de l'envoyer chez un psy..Rien à faire. Ils durent se faire à l'idée que leur enfant devait avoir un problème. Ils disaient qu'elle était perturbé..Oh ils l'aimaient, cela était certain, mais c'est gênant d'avoir un tel comportement dans une famille si exemplaire, surtout avec un frère si exemplaire..Tiens, parlons en un peu de ce frère. Enfin surtout de leur « relation ». Raito surprotégeait sa soeur. Il se mit à trop l'aimer en réalité. Un peu trop..Elle était son obsession. A l'école, elle était constamment enquiquinée par les autres, et Raito la défendait tout le temps. Parfois il l'a collait, parfois il refusait qu'elle ait d'autre copain que « lui ». Au début, la petite se sentait rassurée de ce soutien, mais par la suite, elle en fut effrayée. Plus ils grandissaient et plus Raito changeait de regard sur sa jumelle.... Comme c'est ironique: la petite fille était perturbée par des choses surnaturelles, et le petit garçon exemplaire était perturbé par une chose pourtant immorale: il était amoureux de sa soeur. Il s'en voulait de cette situation, énormément, mais il l'aimait trop, il n'arrivait pas à anihiler cet amour. Alors pour se prouver qu'il n'était pas un « monstre » il faisait de son mieux pour être un modèle.

La vie continuait son chemin. Il ne faut pas oublier aussi Sayu, je ne l'ai pas oublier dans ma fic hein. Elle était née approximativement 2 ans aprés Raito et Hotaru. Plus elle grandissait, plus elle faisait le bonheur de ses parents. Elle ne présentait aucune « tare », était éveillée, coquine, espiègle. Elle n'était pas aussi exemplaire que son frère, mais au moins, elle n'avait aucun soucis psychologique. Et cette situation blessait profondément la jeune Hotaru. Elle se sentait à l'écart, étouffée par un frère posséssif. Elle avait de l'attention, certes, mais elle sentait la déception que ses parents avaient vis à vis de cette situation. Elle le sentait nettement, comme les sentiments envahissants de son jumeau. Elle était empathe, et ressentait les sentiments des autres de façon violente, ce qui accentua son malaise et son mal être. Elle essaya alors de se rendre plus forte, de faire face seule à sa destinée. Mais cela la rendit plus violente, plus aggressive encore. Une fois, alors qu'elle avait 11 ans, elle fit une crise d'angoisse, pourchassée par des voix et des ombres. Elle était dans le salon, tentant de réviser ses leçons. Mais ces ombres se firent oppressantes, et elle se mit à crier pour les chasser. Elle s'agita dans tous les sens, et courrut se cacher derrière le canapé. Sa mère excédée, la prit par le bras et la secoua, en larmes.

« Mais qu'est ce qui t'arrive Bon sang! Qu'as tu? Qu'est ce qui te prends! Tu es perturbée ma parole! Tu es folle!! »

La pauvre petite Hotaru ne put que pleurer, encore pleurer, criant de plus belle. La mère la gifla, et la petite partie se réfugiée dans sa chambre. Depuis ce jour, elle décida de changer. Elle décida de ne plus être la même, de ne plus être poursuivie par ces « Cauchemars Ambulants ». Elle décida de ne plus se montrer faible, de devenir forte. Peu de temps aprés, sa mère vint la consoler, s'excusant pour son geste. Mais le mal était fait, jamais elle n'oubliera cette journée.

En grandissant elle devint plus forte, plus froide que la neige, et plus fière qu'une Reine. Dans l'adolescence, elle montra une image d'elle stoïque, droite, posée, comme si elle n'était plus perturbée, comme si ces « choses » ne la poursuivaient plus. Ses parents en furent grandement soulagés, pensant alors que ce qu'elle avait vécut dans son enfance était une période de mal être, peut être de la jalousie envers son frère.( C'est fou ce qu'ils sont à côté de la plaque). Mais en réalité, elle les voyait toujours ces choses, elle ne montrait plus rien, c'est tout. Ses appels à l'aide étaient inutiles. Seulement elle souffrait dans son coeur, mais elle le gardait pour elle. Raito fut quelque peu déstabilisé par ce changement de situation. Sa soeur ne venait plus se confier à lui, elle était devenue plus froide, surtout avec lui. Elle ne partageait plus de moment avec lui. Cela l'enrageait. Il l'aimait trop pour la laisser s'éloigner d'elle. En premier lieu il n'en montra rien, continuant son petit chemin d'élève modèle. Mais un jour, tout bascula. Ils avaient 15 ans, et c'étaient leur anniversaire. Ils soufflèrent leurs bougies ensembles, comme ils l'ont toujours fait. Mais Hotaru dit alors

« Maman, quand est ce que l'on aura droit à des anniversaire séparés? Nous sommes grands maintenant et j'ai mes amies et Raito les siens. Raito et moi avons sans doute besoin de nous retrouver avec nos amis respectifs, n'est ce pas Raito? »

La, c'était le drame..Elle s'éloignait d'avantage de lui. Elle devait pressentir qu'il était amoureux d'elle. Son regard devint sombre. Mais il se resaisit et dit alors..

« Oui mais nous pouvons faire une grande fête, avec tous nos amis.. »

« Je préfère l'idée de Raito ma chérie! C'est plus facile d'organiser une seule et grande fête que deux! On peut faire cela le week end prochain! Vous le méritez, vous ètes de si bons élèves.. »

Sachiko esquissa un grand sourire et regarda son époux, cherchant son approbation. Celui ci souriat et aquiecssa

« Votre mère à raison! Cela sera une grande et belle fête! »

Hotaru déglutit mais ne laissa presque rien paraître. Quand à Raito, il lança un regard en coin à sa soeur..En fin d'aprés midi, aprés le goûter d'anniversaire familiale, Sachiko partit faire des courses et Soichiro dut retourner à son poste, appelé pour une affaire.. Sayu rêvassait dans sa chambre. Hotaru elle, était dans sa petite chambre, assise sur son lit, entourée d'ombres. Elle tremblait. Elle avait fait une erreur en disant ce qu'elle avait dit durant la petite fête familiale. Elle craignait des représailles, et c'est ce qui arriva. Raito entra dans sa chambre, sans frapper, l'air furieux..

« Hotaru.. »

Elle leva la tête, quelque peu tremblante, essayant en vain de se resaisir. Elle le craignait au fond, elle avait peur que cet amour exclusif qu'il lui portait le pousse à faire quelque chose qu'ils risquent de regretter..

« Oui...? »

Fermant sa porte à clé, il s'élança sur elle, et attérit au dessus d'elle, sur le lit. Hotaru fut prise par surprise et ne put réellement réagir. Des voix stridentes vinrent la harceler. Le regard furieux et en même temps remplie d'amour contrarié de son frère lui faisait peur.

« Comment oses tu?! Comment oses tu vouloir t'éloigner de moi?! C'est moi qui t'ai toujours protégé! Toujours! Et maintenant tu me fuis! »

« Aie..tu me fais mal, arrête.. »

Son jumeau serrait durement ses poignets. Elle se debattait, essayant de faire face à lui, mais il était bien plus fort..

« Je sais, je sais! Je devrais pas agir comme sa, je devrais pas t'aimer comme sa! C'est interdit, je sais! Mais essais de me comprendre! Je fais tout pour me contrôler! TOUT! Et toi tu me pousses dans mes retranchements! »

« Raito..tu me fais peur! Lâche moi! »

Des ombres grimaçantes apparurent à ses yeux, aggravant la situation. Raito se mit à pleurer, de nerf, de rage, d'un peu de tout en fait. Elle se debattait, mais il ressera son etreinte, embrassant fougueusement la pauvre Hotaru..

Le pire, c'est que ce baiser était violent et doux à la fois. Raito essayait de contrôler sa râge et cela se sentait. Oui elle l'aimait son frère, mais pas comme lui l'aimait. Il était son confident, son modèle, mais pas un amant! Il rompit le baiser, les yeux en larmes..

« Tu es à moi, n'oublies pas sa! T'éloigne plus, ok?! »

« O..Oui Raito.. »

Il allait un peu fort, un peu loin même, mais au fond il ne se contrôlait plus. Il se releva, libérant Hotaru de son emprise. Hotaru était en larmes. Elle venait de révéler à nouveau son vrai visage: un être fragile, torturée. Et cela l'enrageait. Elle n'était pas que sa! Elle avait tant de chose dans son coeur: elle aimait la douceur du vent, la chaleur qui se répandait dans son corps lorsqu'elle portait sa main au soleil. Il y avait la douceur dans son âme, sa fierté de Reine et un regard sur le monde grand ouvert. Elle avait tant de chose à découvrir, elle avait tant de chose à faire, elle voulait..Grandir sereinement. Mais elle était hantée. Par des fantômes, mais aussi par un amour obsédant que lui portait son propre jumeau. Elle n'en pouvait plus. Il lui vint alors l'idée qu'elle devait se barrer de cette maison, au plus vite.
Il fallait qu'elle grandisse, et vite! Qu'elle s'échappe de cet environnement..
Et le temps passa. Et elle eut 17 ans..


Dernière édition par Pandora Blackmoon le Mar 5 Mai - 21:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pandora Axebreaker
Jeune écrivain
avatar

Féminin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : In my dreams.. <33
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: Nécromant Book   Ven 27 Mar - 23:24

« Mes enfants! Vous allez bientôt entrer à l'université! Il faudra bien travailler.. Vous avez une idée de l'université que vous voulez intégrer? »

Raito savait lui déja: il voulait intégrer la prestigieuse université Todai. Mais elle, elle voulait partir, donc vallait mieux choisir une Université éloignée du Kantô. Mais le choix devait être judicieux: elle ne pouvait pas choisir une simple université hors du Kantô car son frère verrait bien qu'elle veut s'éloigner et elle en subirait les préjudices, et surtout ses parents lui diront « Pourquoi aller à une grande université si lointaine alors que Todai n'est pas loin? ». Surtout qu'ils vivaient dans la région du Kantô et c'est la région ou il y a le plus grand choix en matière d'université et d'école.. Non, il lui fallait une bonne raison..Et elle l'a trouva: Depuis un moment elle se passionnait pour la photographie. Peut être y avait il une école, à Tokyo ...Surement même.. Mais elle avait trouver une solution: elle irait en France, postulant pour une grande et réputée école d'Art à Paris. C'était une bonne idée: La France était un pays admiré par les japonais, et quoi de mieux que d'entrer dans une de ses grandes écoles parisiennes? Sa mère fut d'abord perplexe. Elle était inquiète: Sa fille allait elle se débrouillé seule à Paris, une si grande ville? Bien que Tokyo soit encore plus grande.. Mais bientôt son inquiétude fut remplacée par de la fierté face aux arguments de sa fille: « Je suis une Grande Fille, et je ressortirait diplômée d'une Grande Ecole, je serais la fierté de la Famille, comme Raito.. ». Son père l'encouragea, voyant la une occasion de voir sa fille prendre ses responsabilités. Mais biensur, Raito était furieux. Il n'était pas dupe, il voyait bien qu'elle voulait lui filer entre les doigts.

« Tu va voir Maman, je vais préparer de mon mieux l'examen d'entrée! »

Grands sourires des parents, regard encourageant de sa petite soeur, regard noir du jumeau. Aie..Cela allait mal finir. Très mal finir. Il attendit qu'il n'y ait personne dans la maison. Le lendemain,sa mère était chez une vieille amie, sa soeur en cours et son père au travail. Tous les deux avaient finis tôt. Hotaru était dans sa chambre. Elle avait fermé celle ci à clé, prenant ses précautions. Elle avait bien fait, car elle entendit son frère tambouriner à la porte

« Bordel! Ouvre! »

« Non Raito... ». Hotaru garda son calme, essayant de ne pas laisser l'émotion prendre le dessus sur elle. Raito n'était pas mauvais, mais il avait du mal à gérer ce sentiment. En régle général, il contrôlait à la perfection ses émotions, contrairement à elle, mais face à l'amour qu'il ressentait pour elle, il ne contrôlait quasiment plus rien. Parfois elle se disait que c'était de sa faute, et de cette culpabilité, il allait en tirer profit.

« Ouvre! Tu peux pas savoir à quel point je t'aime! Je te ferais jamais de mal tu sais! Jamais! »

Elle entendit ses sanglots étouffés. Cela lui faisait mal au coeur. Elle l'aimait malgré tout. Mais elle ne cédera pas.

« Je t'en pris! »

« Non! »

Hotaru répondit séchement, fermant subitement les yeux. Hantée. Elle était toujours hantée. Les ombres se moquaient d'elle. Quand cela allait il finir?

« Tu sais...Au fond, c'est de ta faute.. »

Il allait en tirer profit, de ses faiblesses..

« Tu es tellement attirante, tellement jolie, tellement importante.. Tu comprends, comment ne pas t'aimer.. »

Tu parles! Elle était persuadée que les parents l'aimaient plus qu'ils ne l'aimaient elle. Au fond, on ne peut oublier l'image de « la petite fille perturbée »..Non, elle n'allait pas le laisser prendre le dessus. Il était intelligent, mais aussi manipulateur au besoin, le bougre..

« Aller ouvre moi.. »

Sa voix se fit plus douce. Au lieu de la rassurer, cela l'inquiéta d'avantage. Elle entendit un clic. Il était en train de trifouiller le système de fermeture..

« Bordel de...Raito!! »

Elle accourut à la porte, bloquant celle ci de son poids. Il était doué et il avait largement eu l'occasion d'observer le système de fermeture des portes pour essayer de les ouvrir facilement..Elle sentait son poids sur la porte, il allait bientôt réussir à ouvrir cette satanée serrure..Elle commençait à perdre son sang froid

« Par pitié! Arrête!! »

Et la, ce fut le drame (la fameuse phrase..XD). Il ouvrit avec force la porte, la propulsant en arrière. Il l'attrapa et la plaqua contre le lit, l'embrassant avec rage et passion

« Hmmph!! Arrête!! »

Il ne se contrôlait vraiment plus, balladant sa main sur son corps, laissant les larmes coulaient..

« Pardonne moi, mais je t'aime trop, et tu me pousse dans mes derniers retranchements.. »

Prise de frayeur, elle le repoussa violemment, dans une poussée d'adrénaline. Elle le regarda, horrifiée

« E...Eloigne toi.. »

Il la regarda, le visage hanté par la colère et la tristesse. Rafermissant ses traits, il la prit de force dans ses bras, en rage.

« NON! JAMAIS! Pourquoi.. Pourquoi tu me fais sa, à MOI!! »

Il essaya de se calmer, caressant la chevelure de sa soeur. Celle ci était figée, paralysée.. Il l'embrassa nerveusement dans le cou..

« Tu vois.. Je.. Je te fais pas de mal!! »

Il l'embrassa.. Puis comme secoué par ses gestes, il éloigna son visage et prit sa main et l'embrassa..

« Pardonne moi.. »

Aprés ces mots, il se leva, interdit, et quitta la chambre.

Le Lendemain, Hotaru annonça à ses parents sa décision de partir pour la France. Elle disait qu'elle voulait y aller le plutôt possible, afin de maximiser ses chances d'être reçues.

« Je préparerais mon examen las bas... »

« Tu en es sure ma chérie? »

« Oui.. »

Par la suite, elle passa la nuit à pleurer. Son frère ne vint pas lui rendre visite. Il était moralement détruit par cette nouvelle. Au fond, il devait comprendre quelque part, que c'était de sa faute. Le Lendemain elle fit des recherches sur internet pour trouver un appartement. En une semaine, tout fut prêt. Son frère ne vint plus l'embêter. Il évitait de lui parler, de l'approcher. Sa mère se rendit compte de cela et demanda à Raito ce qui se passait. Il lui dit que c'était due aux arrivées des examens, qu'il était stressé et qu'il avait un peu peur pour Hotaru. Mais il avoua qu'elle devait voler de ses propres ailes. Sa mère le trouvait courageux et le poussa à faire de son mieux. En fin de semaine, Hotaru partit.

Elle partit, enfin.

Les aurevoirs furent troublants. A l'aéroport, toute la famille accompagna la jeune femme. Alors qu'ils attendaient l'Avion, Hotaru alla au toilette, voyant qu'elle avait le temps d'y aller, l'avion n'arrivant que dans une demie heure. Raito la suivit, disant qu'il devait y aller lui aussi. Proche des toilettes, il lui prit le bras et la bloqua à un mur, l'embrassant

« Raito! »

« Laisse moi au moins te dire aurevoir, cruelle! »

« grumbl.. »

« Hotaru.. »

Il l'embrassa de nouveau, puis fourra sa tête dans son épaule. Hotaru n'en pouvait plus. Mais au fond elle se disait qu'elle allait partir..

« Tu reviendras..J'en suis sur. Très rapidement, tu reviendras.. »

Elle ne répondit rien et il la libéra de son entreinte, la laissant aller aux toilettes. Par la suite, ils retrouvèrent le reste de la famille et l'avion arriva peu de temps aprés. Elle fit ses aurevoirs et partit...
Libre.. Elle allait être enfin Libre! Elle allait pouvoir vivre tranquillement, avec un poid en moins! Certes, elle aurait toujours ses visions, mais au moins elle n'aurat plus la peur que Raito lui saute dessus..Mais pour combien de temps?


Fin du Chapitre 1


**** : Cette première partie est une réflexion avant la fic, une sorte de dialogue avec moi même. Je fais mumuse quoi..Mais surtout sa m'aide à mettre mes idées en place. Sur ma page open office, je joue avec les tailles et les polices, ce qui explique un peu le sens: j'essayais les diverses polices pour voir avec laquelle je suis la plus à l'aise..


Dernière édition par Pandora Blackmoon le Mar 5 Mai - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pandora Axebreaker
Jeune écrivain
avatar

Féminin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : In my dreams.. <33
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: Nécromant Book   Sam 28 Mar - 17:09

Allez! C'est partie pour le Chapitre 2!

Chapitre 2: L'élue de la Gardienne

A présent, Hotaru Yagami, agée de 17 ans, vivait seule en France, à Paris. Elle prit longuement le temps de visité la magnifique capitale de ce beau pays qu'est la France. Mais j'écris j'écris et je me rends compte que je n'ai pas pris le temps de bien vous la décrire: Hotaru est une jeune femme voluptueuse et élancée, portant toujours la tête haute et le regard profond. Sa longue chevelure est d'un noir corbeau, ayant beaucoups de volume et de longueur. Ses pointes sont légèrement bouclées et tombent en bas de son dos. Son visage est fin, et éclairé par ces deux prunelles immenses que sont ces amethystes fascinantes et effrayantes à la fois. C'était comme si deux opales mauves vous capturaient de leurs iris. Ses lèvres sont écloses, comme deux pétales fraîches, d'un rosé exaltant. Elle a de jolies formes, pas spécialement bombe latine, mais elle est bien dans ses baskets. Seulement, lorsqu'on la voit, l'on est certes frappé par sa beauté, mais aussi par sa froideur. En effet, les évènements qu'elle a vécut l'ont rendus plus forte mais également plus froide. Elle reçut le surnom de « Reine des Glaces » ou encore « Sauvage » pour son côté farouche. Hotaru est une jeune femme farouche, quelque peu solitaire, mais qui peut être malgré tout sociale, ayant quelques rares amies. Mais il est très dur d'avoir sa confiance. Elle est également acharnée et pleine de bonne volonté, ne lachant jamais le morceau. Et dans le cas présent, son ambition était d'être acceptée dans l'école privée des Arts qu'elle avait choisit. Surtout que si elle échouait, elle devrait soit en choisir une autre, soit rentrer. Et connaissant ses parents, et surtout Raito qui pourrait faire pression, elle devrait sans doute rentrer. C'est vrai que ce n'était pas judicieux de partir avant d'être sure d'être reçue mais elle avait les capacités pour entrer dans cette école et surtout, elle ne supportait plus la situation qui était la sienne. Au moins ici, elle était à peu prés tranquille, si ce n'est ses visions..
D'ailleurs, cela s'amplifiait, et elle avait du mal à rester stoïque par moment. Elle était seule, seule face à ses propres problèmes: ceux qui avaient pourrie son enfance, toutes ces fichues ombres grimaçantes.. Elle décida d'agir, allant voir plusieurs organismes: elle partit voir des prêtres, des sorciers, des guérisseurs. Personne ne put vraiment l'aider: on essayait de l'embriguader plus qu'autre chose.

« Je suis sotte! Je ne dois faire confiance à personne, seule moi peut faire face! Je suis seule face à moi même! »

Elle parcourut alors les bibliothèques afin de se renseigner sur les divers domaines ésotériques. Elle acheta des bouquins, et s'intéressa aux médecines douces et a la relaxation, la méditation. Elle essaya des sorts. De nombreux se soldèrent d'échec, ou même parfois aggravèrent la situation. Puis un jour elle trouva un étrange livre. Il était mis en évidence, sur la table d'une bibliothèque, comme si le livre l'attendait. C'était un beau livre, de couleur argenté, à la reliure d'or et d'argent. Le titre était « Sceaux et Enchantements de La Lune Noire ». Drôle de Nom, mais cela était courant d'avoir de tels noms pour des livres de magie. Elle décida de l'emprunter. En allant au guichet pour prendre le livre, on la regarda avec des yeux ronds:

« D'ou vient ce livre, mademoiselle? »

La bibliothécaire, une vieille femme aigrie qui connaissait ses rayons par coeur, la regarda, d'un air étonné, rajustant ses lunettes de ses doigts fripés.

« Et bien, du rayon ésotérique.. »

« Ce livre ne me dit rien, attendez voir.. »

Elle prit la machine et chercha le code barre du livre. Dans cette bibliothèque, comme dans toutes les bibliothèques, chaque livre a un code permettant d'être listé dans les ordinateurs, et d'être empruntable. Mais le livre n'avait aucun code, aucune étiquette..

« Hum, étrange, voyons cela.. »

La vielle fille regarda sur son ordinateur, tapant le nom du livre. Et aprés quelques minutes, elle regarda la jeune femme d'un air dubitatif.

« Et bien mademoiselle, ce livre n'appartient pas à la bibliothèque. Vous avez dut le laisser tomber de votre sac. »

« Mais..Mais.. »

Mais qu'est ce qu'elle raconte! Pourquoi viendrait elle au guichet si ce livre était à elle?! Elle est siffonée cette vieille...

« Vous avez d'autres livres à faire passer? De la bibliothèque cette fois.. »

Soupirant, Hotaru fit passer les autres livres qu'elle allait emprunter. Aprés que la bibliothécaire eut fait son travail, elle lui lança

« Bien, à rendre dans 3 semaines, et la prochaine fois, faites attentions à vos livres! »

La jeune femme lui dit aurevoir, et sortit, toute étonnée. Ce bouquin.. Il n'appartenait pas à la bibliothèque, mais à qui était il? Peut être que quelq'un l'avait oublié. Mais en général il est rare que les gens viennent à la bibliothèque avec leurs propres livres, mais cela arrivait, pour des études. Mais le laisser trainer comme sa...
Elle rentra alors dans son appartement. Celui ci était en partie financé par ses parents. Mais à côté elle travaillait, faisant des petits boulots. Ses parents étaient à l'aise niveau finances, mais n'étaient pas riches non plus, et elle ne voulait pas être un poids. Son appartement était de taille assez confortable. Il n'était pas super grand mais elle avait assez de place à son goût. Le design était moderne, au style occidental, évidemment. Elle se posa sur son petit canapé en cuir noir, et sortit le livre de son sac. Elle le regarda longuement, comme si elle était captivée par celui ci. Le posant sur la table basse, elle l'ouvrit. Un parfum envahit la pièce. C'était un parfum d'ambre et de musc, le genre de parfum envahissant et obsédant. Il y a avait un bout de papier à l'intérieur, et elle le prit entre ses doigts fin, lisant à voix haute.

« Pour toi jeune fille, qui as besoin de l'aide de la lune...mais qu'est ce que? »

Une voix douce et mélodieuse vint chanter à ses oreilles. Elle fut prise d'un frisson et les pages volèrent devant ses yeux..

« Mais que... »

Les pages s'arrêtèrent, et elle vit en titre de la page: « Comment apaiser les visions médiumniques... »

« Sa alors! C'est quoi ce.. »
Effrayée, mais fascinée à la fois, la jeune femme sentit à nouveau un frisson prendre tout son corps. Elle se sentait apaisé par ces sensations. Ce n'étaient pas des frissons d'effroi, mais une tendre caresse fraîche qui prenait possession de son être.

« Je me sens..bien.. »

Se resaisissant, elle porta attention au livre.. Un sort pour apaiser ses visions.. Hum c'est déjà sa. Elle suivit alors les instructions. Elle devait en premier lieu créer un cercle magique. Ce cercle permettait de la protéger pendant le rituel. Elle partit chercher le nécessaire. Ayant fait plusieurs rituels, elle savait comment faire. Elle disposa alors un bol de sel, une bougie, un bol d'eau et l'encens aux points cardinaux respectifs, puis fit les incantations de base pour former un cercle de protection. Par la suite, elle devait se piquait le doigt avec une aiguille et tracer avec son sang sur son poignet gauche et sa gorge des symboles. Elle le fit, et heureusement que les symboles étaient petits et peu nombreux à faire. Puis elle devait réciter les incantations du sortilège, qui étaient issues d'une langue étrange. Elle se concentra et le fit. D'abord il ne se passa rien. Il y avait le silence. Ce silence pesant et à la fois doux et paisible... Puis elle fut prise d'une douleur atroce, comme si les symboles dessinés s'enfonçaient dans sa chair. Elle gémissa de douleur, les larmes coulant sur ses joues. Bientôt elle vit trouble. Les ombres qu'elles apercevaient tout à l'heure commençèrent à s'estomper, remplacées par un doux visage.. Le visage d'un ange blond.. Elle tomba sur le sol, inconsciente.

Plusieurs heures plustards, elle se réveilla. Elle avait du mal à se lever, encore un peu assomée. Elle regarda son poignet gauche, et les symboles étaient présents, de couleurs noirs, comme si ils étaient tatoués. Elle se mit sur ses jambes et défit le cercle rapidement et courut dans sa salle de bain. Elle se regarda dans le miroir et vit que le symbole sur la gorge était la lui aussi.

« Sa a marché? »

Elle regarda autour d'elle. Elle ne s'était pas immédiatement rendue compte du fait qu'elle ne voyait presque plus d'ombres. Elle n'apercevait plus que des voiles, des mouvements furtifs, ainsi que quelques échos..

« Apaiser..Oui ce n'est pas guérir, mais c'est déjà bien »

Elle remercia intérieurement l'ange qui avait bien voulut lui donner ce livre. Elle n'en doutait plus, il lui était destiné..
Elle sentait déjà des jours meilleurs venir. Elle se sentait bien, vraiment. Elle partit alors dans sa cuisine, pour se préparer un thé. Mais derrière la porte de la salle de bain, un doux visage angélique l'observait, affichant une mine triste..

« Ce n'est qu'un sursis ma belle, tout ne fait que commencer.. »


Dernière édition par Pandora Blackmoon le Mar 5 Mai - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pandora Axebreaker
Jeune écrivain
avatar

Féminin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : In my dreams.. <33
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: Nécromant Book   Sam 28 Mar - 19:16

Pour Hotaru, les deux mois de préparation à l'entrée de l'université furent paisibles. Jamais elle ne s'était sentie aussi bien, aussi légère. Elle sortait, se faisait quelques amies. Certes, elle était toujours méfiante vis à vis des autres mais certaines personnes réussissaient à briser la glace de la Reine de Neige. Elle réviseait, envoyait des nouvelles à sa famille. Elle en recevait également. Aparemment tout le monde allait bien, même Raito. Au téléphone, il lui donnait des nouvelles de tout et de rien, comme si de rien n'était. Comme si il n'y avait jamais eu de problèmes. Hotaru pensa alors qu'il avait sans doute compris que son comportement la troublait et qu'il avait décidé de changer. Cela la comblait de plaisir. Elle était apaisée. Les quelques voiles furtifs qu'elle apercevait a la place des ombres effrayantes ne la gênaient pas. Cependant, elle ressentait une présence, douce et réconfortante. Elle se dit alors qu'un ange veillait sur elle..

Mais ce temps d'apaisement était de courte durée. Un beau jour, alors qu'elle se balladait au jardin des plantes avec une amie, elle entendit un bruit. Le bruit d'un objet qui tombe.. Etonnée, elle laissa son amie et se dirigea à l'endroit d'ou venait le bruit: prés d'un arbre, non loin d'une fontaine. Il faisait vraiment beau ce jour la. Le soleil pointait ses rayons sur sa tête, inondant sa chevelure d'onyx d'éclats de miel. La fontaine chantait. Le son naturel de l'eau était mêlé à des plaintes douces et lourdes. Une odeur d'ambre et de musc l'envahit alors. Elle se pencha lentement vers l'objet qui était tombé. C'était un livre à la reliure d'or et d'onyx.

« Necromant Book? »

Captivée par ce livre, elle l'ouvrit et une page argentée était présente, avec le titre du livre ainsi que des règles écrites en lettres rouges.

« I La personne défunte dont le nom est inscrit dans ce cahier revient à la vie.. »

« Que? »

Subjuguée, elle parcourue les autres règles. Il y en avait beaucoup.. Mais elle n'avait pas le temps de finir, car son amie l'appelait. La jeune médium ferma alors subitement le bouquin et le rangea en vitesse dans son sac.

« Hey! Hotaru! Tu fous quoi?! »

La jeune femme accourut à Hotaru. C'était une jeune blonde, à l'air petillant et ravageur, le visage clairsemé de tâche de rousseur.

« Ah, rien Elly, rien je t'assure, j'ai crus entendre un bruit et.. »

« Tss, tu sais bien qu'il y a du bruit dans ce parc! Entre le chant des piafs et les gens qui se balladent »

Elly était une effrontée, piquante, insolente qui aimait lancer des vannes. Elle l'aimait beaucoup. Faut dire aussi qu'elle avait assez de courage et d'impulsivité pour percer la calotte glacière du Coeur de la jeune Yagami..

« Aller on va par la? » fit Hotaru, l'air amusée..

« Ok! Allons y! Peut être qu'il y aura des mecs à mater! Sa serat déjà mieux que les arbres, hein Hota? :p »

La japonaise suivit la française excentrique à travers le sentier.
En fin d'aprés midi, elle salua son amie et rentra chez elle. Prise d'un sursaut de méfiance, elle vérifia que personne ne l'avait suivit. Elle se sentait épier. Assise sur son canapé, elle analysa soigneusement le fameux bouquin.. Le Nécromant Book.. Cela s'apparente à de la Nécromancie. Rendre la vie aux morts..
Les règles étaient écrites en anglais.

« Non, c'est une blague.. Sa peut pas marcher. »

La Nécromancie est un art compliqué et dangereux, auquelle elle ne s'était jamais intéressé. Et en général, lorsqu'un Nécromancien tentait de rendre la vie à un défunt, le résultat n'était pas génial, même pour un Nécromancien de haut niveau. Et une des règles stipule ceci:

« 12. Le Nécromant Book est un outil de Nécromancie trés perfectionné: les défunts ressucités reviennent à la vie dans l'état qu'ils étaient avant leur mort, même si ils sont enterrés depuis longtemps. »

« N'importe quoi! Et d'ailleurs... »

« 5. Le possesseur de ce Necromant Book est immunisé contre le Death Note, qui est l'antithèse de ce cahier »

« ...C'est quoi un Death Note? »

Au fond d'elle même, elle se posait des questions. C'était surement une blague, mais pourquoi s'enquiquiner à faire un livre si complet avec des règles aussi bizarres pour le laisser trainer prés d'un arbre au Jardin des Plantes?

« Bah, surement un écrivain amateur voulant se faire connaitre..Mais .. »

« 19. Le Nécromant Book est infini, il a toujours des pages.. »

La jeune japonaise fronça les sourcils. Elle feuilleta le livre pour vérifier ce fait. Il y avait des pages et des pages, encore des pages, comme si il n'avait pas de fin. Ce livre..

« Il respire la magie.. »

Elle resta un instant silencieuse, intriguée..Puis secoua énergiquement sa tête. Elle croyait en beaucoup de choses. Etant médium, elle croyait en l'existence de nombreux faits paranormaux, mais elle restait sur ses positions concernant la nécromancie. C'est un art tabou, qui ne mène qu'a peu de résultat, transformant d'avantage un cadavre en esclave sans âme. Mais l'aura de ce livre l'attirait. C'était une attraction mystérieuse, d'outretombe, d'un autre monde. Soupirant, elle regarda le livre et dit..

« N'importe quoi! »

Puis elle alla se doucher. Cinq jours passèrent par la suite. Elle jettait de furtifs coups d'oeil au livre, hésitante. Elle avait envie d'essayer, mais elle se disait que cela ne marcherait pas. Puis au bout du cinquième jour, vers 22h, elle s'asseya sur son bureau, ouvrant le Nécromant Book, avec la ferme intention de faire un essai..

« Mais avec qui je vais essayer... On ressucite pas un mort comme sa! »

« Ce que maintenant que tu songe à essayer hum? »

Une voix féminine, claire comme du cristal et étrange comme le crépuscule s'éléva derrière elle. Sursautant de stupeur, elle se retourna, écarquillant ses yeux...

« Qui.. Qui ètes vous?! »

« Enfin ma chère Hotaru, n'as tu pas lus toutes les règles du Nécromant Book? Je vais te la relire.. »

La femme blonde d'une étrange beauté prit le livre et lisa de sa voix enchanteresse. Mais elle avait quelque chose venue des limbes, un parfum d'outreterre..

« 3. Ce cahier appartient a une Gardienne, entité surveillant les portails des différentes dimensions. Il ne tombe pas par hasard, si vous ètes le possesseur humain de ce cahier, c'est que vous ètes élue »

Hotaru la regarda avec des yeux ronds. Elle avait oublier cette règle. Cela lui semblait tellement invraisemblable qu'elle l'avait oublié.. Alors est ce donc vrai? Ce Nécromant Book est il vraiment..Vrai?

« Je ..euh.. »

« Je suis la Gardienne.. »

« Oui.. Mais ce livre ..est il vrai? »

Elle se trouvait stupide de dire sa, alors que la Gardienne était apparut devant elle! Cela fit rire la jeune femme qui lui répondit

« Biensur! Moi aussi je suis vrai..Il y a plein de chose qui existe en ce monde, tu devrais le savoir..Bon.. Il faut bien que je me présente, je m'appelle Michiyo, et je suis la Reine des Gardiennes. »

Hotaru dut se retenir de rire. Cette situation était étrange, et le fait qu'elle lui ait dit qu'elle était la Reine des Gardiennes l'avait fait rire. Cela lui faisait penser aux mangas shojos pour filles, genre sailor moon ou autres..

« Je te vois à te retenir de rire, je sais que c'est dur à avaler, mais c'est la vérité.. »

Michiyo esquissa un sourire franchement amusée. Puis elle s'approcha, attrapant son visage entre ses doigts glaciales. Elle était aussi froide que la mort. Si silouhette ethérée semblait flottée, comme si elle était sylphe. Mais elle ne put se détacher de cette lueur froide dans ses yeux bleu glace. L'on aurait dit que la mort vivait dans ses yeux. Son sourire était piquant, de ses lèvres pâles s'étirant en un rictus nonchalant. Elle était belle comme la mort.


« Je suis celle qui garde les portails des dimensions. Je sais, sa fait très « manga » mais sais tu ce qu'il y a réellement aprés la mort? »

Quelle question! Elle ne s'était jamais réellement posé la question. Elle ne croyait ni à l'enfer, ni au paradis. Elle croyait aux esprits, ça c'était certain..

« Je ne sais pas.. »

«  Il y a plusieurs voies, en réalité, mais tu peux oublier l'enfer et le paradis, sa n'existe pas.. »

Elle s'en doutait, au fond. C'était trop manichéen pour réellement exister..

« Ecoute, aprés la mort, il y a normalement Mu, le néant. »

« Mais.. Mais c'est impossible! Pourquoi n'y aurait il rien alors qu'il y a des fantômes qui me hantent? Alors dans ce cas la Terre serait elle même le Néant, car des morts me hantent! »

« Calme toi, j'en suis consciente, et je n'ai jamais dis que tous les humains allaient à Mu.. Une bonne partie.. »

Hotaru la regarda, ne comprenant pas tout..Elle avait du mal à croire ce qu'elle vivait, à vrai dire..

« C'est une sorte de Terre de repos, de vide..Le Néant.. Tu sais, beaucoups d'humains aspirent au Néant, leur vie est tellement remplie que leur tête explose sous la pression.. Mais certains ne vont pas à Mu. Certains se réincarnent.. »

La franchement, elle était paumait, la pauvre Hotaru. Pourquoi certains se réincarnent ils? Pourquoi pas d'autres?

« Mais.. »

« Disons que certains ont la possibilité de se reincarner, en fonction de ce qu'ils ont vécut dans leur vie. Et pour ce qui est des fantômes.. »

« Oui les fantômes.. »

« Ce sont des esprits tourmentés, qui ne peuvent vraiment résidé à Mu et qui ne peuvent se réincarner.. Ces esprits souffrent tellements, qu'ils ne peuvent qu'errer sur Terre.. »

« Donc si je comprends bien, Mu est réservé pour ceux qui ont eu une vie banale, la réincarnation pour les méritants et l'errance pour ceux qui ont souffert.. »

« C'est un peu trop schématique.. »

Michiyo plongea ses prunelles de glace dans les yeux mauves de la jeune femme. Elle releva son menton de ses doigts de givre.

« Le monde vit sous un ordre précis, mais à la fois nébuleux. A savoir que ce monde où tu vis n'est pas le seul. Il existe divers plans astraux, des milliers de royaumes, liés à la nature, à l'esprit de l'homme et de l'univers. »

Fascinée, Hotaru l'écouta avec attention. Michiyo continua son discours.

« A la mort d'un être, il va ou son coeur lui dit d'aller. Mais le Paradis et L'enfer n'existent pas sous la forme ou les humains l'imaginent, car c'est trop schématique. L'âme suit son chemin, et trouve sa place, que ce soit en errant, en renaissant ou en reposant dans le néant. »

Hotaru commençait à comprendre. C'était selon le coeur et l'âme de chacun. Un coeur aspirant au repos aprés une vie méritante ira naturellement à Mu, tandis qu'un être désirant une nouvelle vie se reincarnera. Il ne sera pas forcément méritant, mais les âmes trop tourmentées n'ont pas accés à ces dimensions, tout naturellement..

« L'on peut aller ailleurs.. Devenir un membre d'un autre plan, mais cela est difficile, il faut que ton âme concorde à ce plan.. »

« Si je comprends bien, tout dépends de chacun? Mais attends une seconde! Si un assassin imbu de lui même pense qu'il aura accés au paradis, il ira tout bonnement à Mu? »

« Non. Il y a une différence entre le choix de l'âme et le choix de la conscience de soi »

« Hein? Oo »

« L'âme d'un assassin est ternie. Au fond de lui même il le sait, même si c'est un psychopathe qui se prend pour dieu et qu'il nie sa nature d'assassin. L'âme se trouvera à nue, lorsqu'elle sera livrée à la mort, et elle n'aura nul autre chose que l'errance, et la souffrance. La conscience de soi, c'est la conscience d'un vivant. Certains ont une bonne conscience d'eux même, savent qui ils sont au fond, d'autres se le cachent, le nie.. »

« Humm je vois.. Ce que tu es réellement prime.. »

« Exact.. L'âme ne peut mentir lorsqu'elle est débarassée de ses atours de chair. Elle est mise à nue. »

« Mise à nue.. »

« Mise à nue face aux portails qui se présentent à elle. Elle saura, elle fond d'elle même, quelle porte prendre. »

« Et tu es la pour garder les portails.. »

« Et veiller sur ces portes, oui.. »

Hotaru comprenait à présent. Mais attendez une minute..Pourquoi a t'elle le droit de tout savoir? Elle, pauvre mortelle? Alors qu'une bonne partie de la population croit encore au paradis ou à l'enfer?

« Pourquoi.. Pourquoi moi? Pourquoi ce livre? »

« Parce que je t'ai choisis. Ce livre est le livre de nécromancie par excellence. C'est le livre Tabou. Celui que nous gardons, et dont nous n'avons pas le droit de nous servir.. »

« Mais pourquoi avoir un tel livre si vous ne pouvez pas l'utiliser? »

« Les Gardiennes n'ont pas à réssuciter les gens. Elle les mènent vers leur lieu postum, mais elles ne les ramènent pas à la vie. Mais nous devons être gardienne de ces livres. Personne ne sait d'ou ils viennent réellement. Ce que nous savons, c'est que nous devons les garder pour ne pas qu'ils tombent entre de mauvaises mains.. »

« les..? »

« Il y en a un par Gardiennes. Il y a plusieurs Gardiennes, il y a tant de portes.. »


Autant de Gardiennes.. Et elle est la Reine des Gardiennes. Elle ressemblait plutôt à la Reine des Neiges, avec son regard digne d'un lac gelé. Même elle ne faisait pas le poid face à son charisme glacial.. Enfin c'est ce qu'elle pensait.

« Et pourquoi m'avoir donner ce Nécromant Book? »

« Car certaines personnes sont élues pour l'utiliser, et tu en fais partie.. »

« Pou..Pourquoi? »

Pourquoi elle? Qu'avait elle de plus que les autres?

« Pour plusieurs raisons.. Mais aujourd'hui je ne t'en dirais qu'une: quelqu'un dans ton entourage risque de mettre en péril l'harmonie du Japon..Non du Monde.. »

Oh ciel.. Elle était dans un manga! C'était certains! Elle devait sauver le monde! Ou sont les caméras? C'est caméra caché hein?

« Je ne plaisante pas Hotaru, ce n'est pas un caméra caché ou le tournage d'un nouveau Indiana Johns.. »

« Ma parole tu lis dans ma tête!! »

« Héhé..Plus sérieusement. Quelqu'un de ton entourage est en posséssion d'un Death Note.. »



Fin du Chapitre 2..

Ouf! Chapitre 2 Fini! L'aventure se lance!

Vous en pensez quoi? ^^


Dernière édition par Pandora Blackmoon le Mar 5 Mai - 21:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Killy
délivre.
avatar

Masculin
Lion Rat
Nombre de messages : 14775
Age : 34
Localisation : Vaes Essenya.
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: Nécromant Book   Dim 29 Mar - 1:13

Bonne idée d'avoir réalisé une sorte de cross-over entre personnages de mangas. J'avoue que j'ai du consulter le net pour voir à quoi ressemblait cette fameuse Hotaru : en fait ce n'est ni-plus ni moins Sailor Saturne, alias celle de la destruction, si ma mémoire sailor-moonesque est bonne.
La fiche de présentation est amusante, la préface est bien faite, je n'ai lu que le chapitre un mais mis à part quelques fautes d'orthographe et quelques constructions hasardeuses, je trouve que tu arrives bien à impliquer ton lecteur dans les situations étranges que tu fais vivre à tes personnages. (au passage, sasshiko, ça fait référence à Nana ?).
Bref, je lirai la suite demain, en tout cas le début me plait et tu es plutôt douée pour écrire. J'ai hâte de connaître la suite.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/Killly
Pandora Axebreaker
Jeune écrivain
avatar

Féminin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : In my dreams.. <33
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: Nécromant Book   Dim 29 Mar - 12:07

Merci de ton commentaire Killy :). Seulement ce n'est pas vraiment cross over: certes je me suis inspiré du personnage de sailor moon mais uniquement pour le nom et les yeux mauve. Sinon ce n'est pas elle mais un personnage inventé.
Quand à Sachiko, ben c'est le nom de la mère de Raito, tout simplement (peut être que j'aurais dut d'avantage le préciser, désolé)
Revenir en haut Aller en bas
Pandora Axebreaker
Jeune écrivain
avatar

Féminin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : In my dreams.. <33
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: Nécromant Book   Mar 14 Avr - 0:44

Voici le Chapitre 3! Veuillez pardonner les fautes, je corrigerai d'avantage demain

Chapitre 3: Death Note et Nécromant Book.

Un Death Note..
Quelqu'un de son entourage était en possession d'un Death Note.
Mais c'était quoi un Death Note?

Hotaru était assise sur son siège, tournée vers la jeune femme éthérée et sublime qui se tenait devant elle. Elle remarqua que Michiyo n'avait pas de chaussure. Elle portait un kimono blanc, d'une pureté immaculée, et sa peau était blanche comme neige.

« C'est quoi, un Death Note? »

La Reine des Gardiennes s'approcha d'avantage d'elle, posant naturellement sa tête sur la sienne, entourant ses épaules de ses bras de lait. Cet être était très tactile, elle venait à peine de faire sa connaissance qu'elle la prenait dans ses bras, comme sa..

« Un Death Note? C'est une longue histoire. »

Michiyo la blonde s'amusa avec les longues mèches onyx de sa protégée. Elle reprit alors la parole, après quelque secondes de silence.

« Il existe une dimension, celle des Dieux de la Mort.. »

« Des Dieux..de la Mort? »

Elle ne savait pas pourquoi, mais elle n'arrivait pas à s'extirper de la tête l'impression tenace qu'elle avait d'être dans un manga.. La Gardienne blonde s'en rendit compte et souria, reculant sa tête et la regardant droit dans les yeux

« Oui les Dieux de la Morts, Shi-ni-ga-mi..Ils sont l'incarnations même de la Mort, ou plûtot vu l'état actuel de leur domaine, du Vide et du Néant aprés la mort. Ils sont maîtres au pays de Mu. Et chaque Dieu de la Mort possède un Death Note, Cahier de la Mort, qui leur permettent de tuer des humains pour récupérer le temps de vie que leur restait à vivre.. »

« Uh.. »

La japonaise était vraiment perdue. Mais elle croyait ce qu'elle lui disait, au fond. Rien que la présence éthérée de Michiyo confirmait que toutes ces histoires étaient vraies. Sinon c'est qu'elle était en train de rêver..

« Et quelque chose s'est produit. Un Death Note est tombé dans le monde des humains, et quelqu'un la ramassé..Et ce quelqu'un est dans ton entourage. Le Shinigami qui en était le propriétaire la rejoint, et maintenant cette personne use du cahier de la mort, d'une façon...inquiétante. »

« Inquiétante? J'imagine! Un cahier permettant de tuer.. Cet humain à était élu, comme moi? »

« Non. »

« Non? »

La pauvre médium regarda la Gardienne, d'un air surpris. Pourquoi ne fut il pas élu, comme elle? Cela ne fonctionnait pas toujours ainsi?

« Non, le monde des Shinigamis n'est pas tenu par les mêmes règles que le Clan des Gardiennes. Du simple fait que le Death Note est régit par des règles différentes, car le Death Note n'est pas, de base, destiné aux humains.. »

« J'imagine bien.. Mais en quoi le Nécromant Book est il destiné à quelques humains « élus »? »

« C'est compliqué.. Je t'expliquerai un jour.. »

« Hein, mais euh! »

Déjà qu'elle avait du mal à tout comprendre, mais en plus si Michiyo refusait d'expliquer certains points..Hotaru ferma les yeux et soupira, jettant un coup d'oeil au livre Nécromant..Il avait une aura..si spéciale! Ce livre l'avait tout de suite attiré, tout de suite éveillé en elle une foule de questions..Pourtant, elle ne s'était jamais intéréssée à la Nécromancie jusqu'à présent..

« Bon, d'accords.. Mais continus tes explications, sur cette personne détenant le « Death Note ».

« Cette personne, de ton entourage donc, s'est mise en tête l'idée « de purger la Terre du Mal »

La Reine des Neige avait dit ces mots « Purger la Terre du Mal » d'un ton ironique.

«Purger la Terre du Mal? »

« Oui, en sommes il croit que le fait d'éliminer tous les criminels de la planète arrangera les choses..Puff pauvre mortel, si il veut éliminer le Mal du Monde, autant tuer tous les humains, à commencer par lui.. »

Michiyo souria à pleine dents, découvrant sa dentition d'une blancheur étincelante. Elle aurait put postuler pour une pub pour Colgate Blancheur.

Hotaru s'asseya sur son bureau, appuyant légèrement sa tête contre sa main. Elle réfléchissait.. Qui dans son entourage pourrait bien faire cela? Déjà comment réagirait une personne lambda si elle trouvait un Death Note? A se demander comme elle aurait réagit elle..

** Surement de la même façon qu'avec le Nécromant Book.. Quoi que non, sa j'aurais réagis différement..Rhoo mais il s'agit pas de moi! Qui dans mon entourage.. **

« Et tu peux me dire de qui il s'agit? »

La jeune Yagami leva légèrement sa tête, affichant un sourire doucereux, espérant que Michiyo lui donne la réponse. Mais elle préssentait une réponse négative..

« Non »

Gagné...

« Pourquoi? »

« Je ne peux pas tout te dire non plus, et sa serait moins drôle.. »

Moins drôle?! Non mais oh! Si l'affaire est grave (d'ailleurs elle l'est) il serait plutôt dans son devoir de lui donner toutes les informations..Surtout celle la!

« Donc je dois deviner toute seule, c'est ça hein..Bon.. »

« Utilise ta tête, je sais que t'as une bonne tête, et surtout une très bonne intuition.. »

« Oui oui.. »

Qui dans son entourage...Pour vouloir purger la Terre du « Mal »? Il faut avoir un grand sens de la justice..

« Non... »

Une image lui vint en tête.. Non ce n'était pas ça.. Elle devait se tromper! Et elle devait pas se précipiter comme ça..Pas lui...Non sa doit être quelqu'un d'autre! Et puis en même temps, son entourage..Elle n'a pas beaucoup d'amies. Il y a Elly, mais ce n'est pas de son tempérament de vouloir « Purger la Terre du Mal »...En plus Elly avait du mal avec tout ce qui était ésotérique, alors face à un Death Note, elle la verrait plutôt se marrer et jetter le dit cahier à la poubelle en criant « Nawak! ». Marilyn et Evane sont deux hippies peace and love qui considèrent tout meurtre comme un crime impardonnable. Même tuer un criminel serait impossible pour elles en raison leur position « Ultra Peace and Love, aimons tout le monde, même les vilains.. Euh ils n'iront pas au paradis et c'est tout.. ».. Sa ne pouvait pas être elles... (oui, elles sont zarbs ses copines..). Ses parents? Son père était épris de justice, mais même un criminel il n'en n'avait jamais tuer de sa vie. Sa mère? N'en parlons pas..Même si elle n'aime pas les criminels, elle n'utiliserait pas le cahier selon elle.. Et vraiment elle ne la voyait pas faire sa..Sayu? Non sa ne colle pas. Elle précipite peut être un peu, innocentant la quasi totalité de son entourage, mais à vrai dire, elle avait du mal à les imaginer utiliser un Death Note.
Peut être devrait elle être un peu plus critique, objective mais..C'était plus fort qu'elle. Car au fond, il y avait une personne collant bien au personnage de Grand Savalteur de la Planète du Mal. Un être parfait, trop parfait même, qui haissait les criminels et qui rêvait depuis toujours d'être un policier afin d'éliminer la Vermine du Monde..

« Non.. »

« Tu as la réponse à ce que je vois.. »

« Non..je dois me tromper, c'est pas possible.. »

« Inutile de chercher d'avantage..Comme ton intuition te parles.. »

« Il ne faut trop se fier aux intuitions! »

« La tienne si.. »

« Mais..Non, pas lui, non! »

« Ecoute.. »

Michiyo posa ses mains sur ses épaules, la regardant droit dans les yeux..

« Tu connais la réponse..Je sais que tu vas te dire que tu te précipites mais.. Au pire conserve tes doutes et mène l'enquête. »

« Mener l'enquête?! Mais je.. »

Mener l'enquête.. Elle en avait de bonne, elle! Hotaru était certes intelligente, pleine d'intuition, mais sa ne suffisait pas pour être détective. Elle n'étais pas aussi passionnée que son jumeau par les enquêtes criminelles et surtout elle n'avait aucun moyen. Et mener l'enquête, c'est aller sur le terrain. Aller sur le terrain, dans ce cas, c'est rentrer, et espionner son frère..Se rapprocher de lui.. Nononononon! Elle revivait à présent, elle était sortis de l'enfer, et elle ne voulait pas y retourner. Si il y avait bien un enfer pour elle, c'était sa.

« Tu veux le laisser purger la Terre, quitte à devenir fou et transformer le monde en Chaos? »

« Transformer la Terre en Chaos?? »

« Purger le Mal de la Terre...peut partir d'une bonne intention, et encore.. Mais sa dérape toujours, surtout quand c'est un humain qui en est à l'origine..Imagine un peu.. »

C'est vrai. Tous les grands hommes qui voulurent changer le monde on déraper, transformant leur pays en dictature. Le communisme stalinien pouvait partir d'un bon principe, qui est l'égalité, mais le résultat en fut terrifiant: oppression, camps de concentration.. Le nazisme est également partit d'un Homme qui voulait « soit disant » améliorer son monde.. Lorsqu'un homme veut changer son univers, sa dérape toujours. Et encore pour le faire, il faut beaucoup de moyen, et les Grands Dictateurs de cette Planète avaient énormément de moyens. Mais la, cette personne a un moyen colossale... Il peut tuer qui il veut sans se salir les mains avec son Death Note!

« Cette personne peut tuer rien qu'en écrivant le nom de la personne sur le Death Note? »

« Il lui faut connaître son visage, comme il te faut connaître le visage du défunt et son nom pour le ramener à la vie.. »

« Humm.. Eliminer les criminels doit être facile pour lui, avec les informations qui montre le visage et le nom des assassins et violeurs en tout genre à la télé.. »

« Oui, mais la il a du soucis à se faire.. »

« Ah? »

« Dis, tu ne regarde pas les infos de temps en temps? »

« Uh? »

C'est vrai, Hotaru regardait rarement les infos. Pourtant l'existence de Kira fut annoncé dans le monde entier par L. Peut être que cette information n'a pas fait beaucoup d'impact sur la France? Peut être que les informations françaises en ont parler? Sans doute. Mais comme l'affaire commence à peine.. Et puis Hotaru ne regarde jamais les infos, vit dans sa bulle, entre ses quelques amies et ses études et ses petits boulots..Elly ne regardent jamais les informations, et sa fait un moment qu'elle n'a pas de nouvelles de Marilyn et Evane.

« Le plus grand détective de tous les temps s'est lancé sur l'affaire Kira. A savoir que Kira est la dite personne détenant le Death Note. Tu vois tu as un élément important, même L ne sait pas que Kira utilise un Death Note.. »

« Et toi naturellement tu sais tout.. »

« Naturellement.. »

Hotaru soupira. Cette Michiyo était vraiment mystérieuse, et en même temps amusante et intrigante.

« Donc..Kira, à supposé que ce soit mon frère, supposé hein.. »

« Oui oui, supposé.. »

« Donc Raito Kira, avec son death note, est poursuivit par L, le plus grand détective..connaissant l'intelligence de Raito et sa détermination, et supposons naturellement qu'un grand détective soit très intelligent lui aussi, Raito Kira, si c'est bien lui Kira, ferait tout ce qui est en son pouvoir pour ne pas être démasqué, mais aussi pour prouver à L qu'il a raison, connaissant l'entêtement et la détermination de mon jumeau à prouver qu'il a raison.. Et biensur le detective ferait tout pour le coincer..Tout cela n'est que supposition sur le fait que Kira soit Raito, biensur.. »

« Et face à ces suppositions, que compte tu faire? »

« Je ne sais pas..Cela serait intéressant de, sous couvert de porter intérêt à l'enquête, de glaner des informations.. »

« En premier lieu regarde les infos à la télé.. »

« Oui..et je dois étudier les règles du Nécromant Book.. »

Saisissant le dit livre, elle étudia pendant plusieurs heures les règles régissant l'outil de Nécromancie..


« 5. Le possesseur de ce Necromant Book est immunisé contre le Death Note, qui est l'antithèse de ce cahier »

« Hum intéressant..Cela indique je suis protégée du Death Note, mais surtout..si le Nécromant Book est l'antithèse du cahier.. »

« Oui? »

Michiyo avait observé Hotaru durant son étude du Nécromant Book, et elle esquissa un fin sourire aux hypothèses de la jeune japonaise..

« Qui dit antithèse, dit lien. Les choses opposées sont liées n'est ce pas? »

« Oui, biensur.. »

« Les règles du Death Note...Tu m'as dit tout à l'heure qu'elles sont codées par un autre monde. Mais il est l'antithèse du Nécromant Book. Cela implique un lien entre vos deux « dimensions »?

« Les Portes ne sont pas des dimensions, mais des accès aux dimensions.. »

« Certes, Certes »

Hotaru prit un bol de guimauve. La jeune femme adorait ces friandises la. Elle ne raffolait pas de gâteaux mais adorait la guimauve. Elle prit un gros morceaux entre ses doigts fins et écrasa un peu la texture moelleuse et verdâtre.

« Un lieu permettant d'accèder à d'autre lieux.. Comme une antichambre. En quoi une antichambre serait plus liée à un plan plutôt qu'a un autre? »

« Nous ne sommes pas plus lié au Monde des Shinigamis et à Mu qu'a un autre plan.. »

« Alors vous ètes liés aux Shinigamis..Les lieux ne sont pas spécialements important..Qu'importe un lieu, ce qui est important, c'est les êtres qui y vivent non? »

Michiyo élargissa son sourire. Oui, c'était un fait. Aucun plan n'était plus important qu'un autre, mais certains peuples, certains êtres prennent plus de place dans votre vie, qu'importe d'ou ils viennent. Mu n'est qu'une destination, étroitement liée au Monde des Shinigamis. A vrai dire, ces deux mondes ne font qu'un..

Mais les Shinigamis..

« Ils sont la mort, vous ètes les guides.. »

« Exact. »

Fin du chapitre 3


Dernière édition par Pandora Blackmoon le Mar 5 Mai - 21:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Killy
délivre.
avatar

Masculin
Lion Rat
Nombre de messages : 14775
Age : 34
Localisation : Vaes Essenya.
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: Nécromant Book   Mar 5 Mai - 20:04

C'est l'heure des critiques killyennes, alors je reprend la lecture là où je l'avais laissé !
*quelques longues minutes plus tard*
Alors j'ai relevé quelques fautes dans le choix des temps de verbe, de rares répétitions ainsi que de rares tournures un peu maladroite, mais rien de bien traumatisant, la lecture demeurant agréable.
Le chapitre 2 est très plaisant.
Citation :

« N'importe quoi! Et d'ailleurs, c'est quoi un Death Note?

« 5. Le possesseur de ce Necromant Book est immunisé contre le Death Note, qui est l'antithèse de ce cahier »
Il serait plus logique d'inverser ces deux phrases ^^

Le Necromant Book est une idée très intéressante, j'ai hâte de savoir comment Hotaru va l'utiliser ^^

*se met au chapitre 3*

Intéressant également (même remarque que pour le chapitre deux, pour les quelques 'fautes' relevées), j'ai hâte de lire la suite !
Par contre, une dernière chose : les 'sa" à la place de 'ça' ont le don de m'horripiler...-_-

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/Killly
Pandora Axebreaker
Jeune écrivain
avatar

Féminin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : In my dreams.. <33
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: Nécromant Book   Mar 5 Mai - 20:20

Merci des commentaires Oto san!
oui désolé pour les fautes, je vais me mettre à la correction générale :).

ps! j'ai effectué une petite correction générale. Je ne promets point un sans faute, loin de la, et je dois encore chercher les ça et les sa, mais je relirais un autre soir. :manga3: La je vais me mettre sérieusement au chapitre 4, que cette enquête se lance!


Chapitre 4: L'enquête se lance

Préface (à lire pour qui veut! Attention, Philosophie garantie XD)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Pandora Axebreaker
Jeune écrivain
avatar

Féminin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : In my dreams.. <33
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: Nécromant Book   Jeu 7 Mai - 21:46

« Vous ètes les guides..Donc si on se tient à cette idée, l'on peut penser que des règles du Death Note sont similaires aux règles du Nécromant Book »

« Quelques unes, oui.. »

Michiyo balançaient ses jambes dans un mouvement nonchalant. Elle était assise tranquillement sur le dossier du fauteuil dans lequel était posé la jeune japonaise. L'enquête ne s'avérait pas facile. Surtout qu'elle n'était pas un élément de l'enquête! Non, bien entendu, Hotaru n'était pour l'instant que la soeur du supposé Kira. Comment allait elle faire?

« Tout cela est absurde! »

« La vie en elle même est absurde Hotaru, à toi de composé avec. »

« Mais! Mais comment veux tu que je mène l'enquête! Je n'ai rien! »

« Tu as un Nécromant Book et une excellente cervelle et surtout une intuition du tonnerre, utilise la. »

« Facile à dire.. »

La jeune brune se leva, et alluma le post de télévision. Les infos passèrent.

« De nombreux criminels moururent aujourd'hui de la même façon que les précédentes victimes de Kira. Celui ci se fait de plus en plus violent et touche un nombre croissant de criminels, et les cas sont de plus en plus nombreux en France. Une chose est sure, Kira n'est pas français. Le Grand Détective L a affirmer, suite à la diffusion du programme internationale de son intervention, que le tueur en série était japonais et vivait au Kantô.. »

« Quand fut diffusé ce programme? »

« Tu n'avais qu'a le regarder.. »

« Michiyo! S'il te plaît.. »

La Gardienne effectua un rictus qui chatouilla les nerfs d'Hotaru.

« Une semaine à peu prés.. »

« Une semaine..En une semaine.. »

Hotaru leva la tête vers le plafond. Une semaine qu'une intervention de L à la Télévision avait prouvé que Kira était dans le Kantô. Donc par la suite, qu'aurait il bien put se passer? Et si en une semaine L avait découvert que Kira était un étudiant? Que pour commettre ses crimes il utilisait les médias, et même, pouvait utiliser les dossiers de son père qui était dans la police..Non elle s'emballe! Que pensait elle la! N'importe quoi!

« Sa tiens pas »

« Ton intuition, Hotaru.. »

« Mais! C'est illogique ce que je pense! »

« L'intuition ne se manifeste pas toujours de façon logique..A toi de démêler les fils.. »

« J'ai mes examens très prochainement, il faut que je révise pour demain, ça va commencer.. »

« Révise, fouille, cherche.. »

Le reste de la soirée, car oui c'était la soirée, se passa plus tranquillement. Hotaru révisa, chercha des informations sur Kira. Après avoir finit ses révisions elle s'était attardées sur les informations sur le net. Personne ne savait comment il tuait. Elle, elle le savait.
« Mais cela ne doit pas être évident de connaître le visage et le nom d'autant de criminels, surtout qu'ils disent que certains sont morts alors que leurs casiers n'étaient pas assez « explosifs » pour paraître aux journaux. A savoir que toutes les enquêtes ne paraissent pas dans les médias.. »

« Tout juste »

« Ce Kira doit avoir énormément d'informations, pas seulement dans les journaux ou à la télévision.. »

« Pour avoir autant d'informations.. »

« Il faut travailler à la police, ou être proche de quelqu'un qui y travaille et capter des informations non divulguées. »

« Tu en reviens à ton intuition, hum.. »

Hotaru fronça les sourcils. Elle fuyait la vérité qui lui sautait au yeux, car elle jugeait son intuition non entièrement fiable et objective. Pourtant elle devrait s'y fier..

« Je vais me coucher! »

« La nuit porte conseil, en effet »

Souriant faiblement, Hota chan partit se préparée. Ressortant de sa salle de bain en nuisette de satin noir, elle se plongea dans son lit.

« Euh dis.. »

Michiyo était assise sur son lit, l'air de rien. Elle affichait un air doux sur son visage, comme si elle s'apprêtait à bercer sa fille.

« Oui ma chérie? »

Le « Ma chérie » appuya cette impression de maternité qui se dégageait d'elle.

« Tu ne dors pas? »

« Non, je n'en n'ai pas besoin.. »

Evidement! Pourquoi une Gardienne aurait besoin de dormir?!

« Et tu vas faire quoi? »

« Et bien veiller sur toi. Je dois toujours rester auprès de toi. »

Cette phrase réchauffa le coeur de la jeune « Reine de Glace ». Elle qui était habituée à être seule, la voilà en compagnie d'un être...si tendre (et tordu).. Vraiment..

« Allez, dors.. »

Et dans la chaleur d'une caresse sur sa joue, Hotaru s'endormit. Elle fit un rêve horrible durant toute la nuit. Même si la présence réconfortante de Michiyo pouvait faire contre poids face à cet assaut de mauvais rêves, elle avait du mal à s'en extirper. Elle fut réveiller par le bruit de son ordinateur portable.

« Beep Beep »

« Hummm »

En sueur, chancelante, Hotaru se leva. Ouvrant les yeux, elle aperçut Michiyo penché sur l'ordinateur, qui était posé sur son bureau..

« Mais...Ouaah...Je l'avais éteins »

« Il fut allumé »
« Hein?! »

Prise d'angoisse, elle accourut à son bureau, manquant de dégringoler sur son sac posé non loin de son lit. Se penchant sur l'ordinateur, elle vit que celui ci était bel et bien allumé et qu'un petit logo « message » clignotait. Cliquant dessus, l'écran devint blanc et la lettre L calligraphié dans une police gothique apparut clairement..

« L....L?! »

« Bonjour Mlle Yagami »

Elle avait du mal à y croire! Vraiment, tout lui tombait dessus! Elle apprend qu'elle est élue pour arrêter Kira, que Kira est peut être son frère, qu'elle peut réssuciter les morts, et la L, le plus Grand Détective de la planète, prend possessin de son ordinateur. Elle ne connaissait pas vraiment L. Elle entendait très vaguement parler de lui, sans plus. Cela ne l'intéressait pas au fond jusqu'à présent. Et voilà qu'il monopolisait son ordinateur pour lui parler! La Bonne Blague!

« Euh, Bonjour.. »

Qu'elle heure était il? Elle regarda furtivement son réveil..6 h du matin, il en avait de bonne lui!! La contacter à 6 heures du mat!

« Désolé de vous contacter à une heure pareille et de prendre possession des fonctions de votre ordinateur, mais j'ai une chose importante à vous demander.. »

« ..Je vous écoute. »

« Je vous contacte car vous ètes la jumelle de Raito Yagami. Vous ètes sans doute au courant de l'affaire Kira n'est ce pas? Même en France tout le monde est au courant »

« Oui.. »

** Et encore auparavant j'en savais rien..**

« Et bien j'ai le regret de vous dire que nous surveillons votre famille, avec quelques autres familles des membres de la police japonaise. Suites à des faits nous devons surveillez vos proches, j'en suis navrer, mais sachez que cela est nécessaire.. »

« ...Je....je comprends. Et vous me contactez pour avoir des informations que ma famille ne vous aurait pas fournit? »

« Des informations sur ce que vous pourrez savoir. Votre père m'a dit que vous ne savez probablement rien,mais j'ai préféré attendre qu'il s'endorme pour vous contactez. »

« Vous ne vous fiez pas sur ce qu'il vous dit.. »

« Non.. Je voulez des réponses de votre part. »

« Je comprends.. »

« Je sais que vous ètes loin, et que vous ètes partis du Japon bien avant que l'affaire Kira éclate. Mais je pars du principe peut être un peu général que des jumeaux sont proches. Et sans vous mentir, j'ai quelques soupçons sur votre jumeau.. »

**Qu'est ce que je fais? Je lui dis que je sais des choses? Que je veux l'aider? Mais cela ne va t'il pas paraître assez louche? Pourquoi une fille qui n'a fait aucune études de justice ou de droit voudrait t'elle s'impliquer dans une affaire? Quoique parfois lorsque l'on a un parent qui travaille dans la police.. Oui mais sa marche pour Raito! Moi sa m'a jamais intéréssé.. Et puis... »

« Vous soupçonnez mon frère jumeau d'être Kira? »

Sa voix était relativement neutre et posée. Elle jeta un regard furtif sur Michiyo, cherchant une approbation, un soutien..Quelque chose. A vrai dire, elle était quelque peu stréssée. C'est pas tous les jours que l'on parle au plus Grand Détective de la planète.. Baaah au fond c'est un être humain comme les autres, non? (Si ce n'est son incroyable QI)

« Oui, il y a environs 7% de chance qu'il soit Kira, ce qui est largement assez pour canaliser mon attention sur lui et le faire surveiller, ainsi que le reste de votre famille. »

Sa voix déformée faisait trésaillir Hotaru du fond de son être. Elle aimait les voix naturelles, qui coulaient comme du miel dans l'atmosphère. Et ces voix mécaniques étaient horripilantes à son goût. Mais elle n'était pas la pour tergiverser sur cela..

« Je vois.. »

« Vous n'avez pas l'air surprise.. »

« Non.. »

** Il faut que je lui dise. Il faut que j'entre dans l'enquête **

« Et pourquoi cela, Mademoiselle Yagami? Il vaut mieux que vous me disiez ce que vous savez.. »

« Oui, j'ai des informations. A vrai dire L, j'aimerai collaborer avec vous »

Au moins, cela avait le mérite d'être direct. Michiyo aimait cela. Cette petite avait du courage pour se lancer comme cela..

« Collaborer avec moi? »

« Oui.. Je sais, cela doit vous paraître étrange.. »

« Non, je suis juste quelque peu surpris..Dites moi ce que vous savez »

« C'est assez compliqué en réalité... »

« D'après vous, votre frère est Kira? »

La fameuse question. Celle qui devait la mettre face à son intuition. Face à elle même..

« ....Oui »

Elle ne pouvait plus reculer, à présent.

« Quels éléments peuvent vous faire penser cela? »

« Je connais mon frère...et j'ai des informations, mais celles ci sont assez spécifiques. »

« Spécifiques? »

« Et bien.. »

Hotaru allait répondre mais un bruit la coupa net. Cela venait de chez L. Comme des bruits de pas...

« Veuillez m'escusez Mlle Yagami. Je prends en compte votre collaboration. Je vous contacterez plustard. Passez une bonne journée.. »

« Aurevoir.. »

Le contact se coupa. Pourquoi avait il coupé si subitement? Aparement, il la contactait en douce, ce qui voulait dire que son père n'était pas loin, car il lui avait dit qu'il refusait qu'il la contacte. Sinon pourquoi aurait il couper car quelqu'un venait?

« Tu vois, l'enquête se lance »

Souriant d'une façon quelque peu candide, Michiyo la fixa, posant sa main froide sur son épaule.
« Tu y arriveras! »

« Humm.. »

Se jetant sur son lit, elle soupira. La lumière.. Elle avait besoin de lumière. Se levant en hâte, elle ouvrit la fenêtre de sa petite chambre de studio, laissant entrer les prémices d'une aurore lumineuse..

« Et l'aube vint.. »

« Cela fait un moment que le soleil se lève.. »

« Cette aube promet beaucoup.. »

« Un avenir plein d'embuches, au crépuscule salvateur..Si tu y met du tiens, tu sauveras cette planète.. »

« Je? L est plus apte que moi.. »

« Détrompe toi, Hotaru.. »

Et la journée s'annonça compliquée et riche en émotions..


Fin du chapitre 4


Encore un chapitre assez court...uh
Revenir en haut Aller en bas
Freezer
Je freeze le jour, je freeze la nuit, je freeze la veuve et l'orphelin
avatar

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 2313
Age : 29
Localisation : Space Australia, Space Brisbane
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Nécromant Book   Sam 9 Mai - 21:45

J'ai lu le chapitre. :)

Mis à part quelques fautes relevées par ici et par là. Ta fic me semble bien plaisante...l'idée d'avoir un contre-pouvoir au Death Note semble être originale (alors la règle du DN qui dit qu'on ne peut pas revenir à la vie).

En tout cas je t'encourage à continuer comme ça. ;)
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/#!/ViviusFrozen
Pandora Axebreaker
Jeune écrivain
avatar

Féminin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : In my dreams.. <33
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: Nécromant Book   Dim 5 Juil - 16:57

Vous l'attendiez...

Le voici :p, le chapitre 5!

Chapitre 5: Il faut avancer, Hotaru..


Il Fallait avancer, trouver une solution.
Se dire que l'on avait été élue, désignée pour une mission de la plus haute importance. Une mission visant à mettre hors d'état de nuir un futur tyran, un grand malade.. Et ce grand malade c'était son propre frère.

Comment décrire son état psychologique, en cet instant même?
Essayez d'imaginer que vous ètes une jeune femme ayant subit pendant toute son enfance la vue de créatures effrayantes qui vous menacent de leurs bouches larvaires, et que votre jumeau, qui est pourtant un modèle pour vous, est amoureux de vous et a des pulsions lorsqu'il vous voit..Quelle vie atroce n'est ce pas? Et pourtant, elle devait aller au delà de tout cela, elle devait affronter la situation...

« Réveilles toi, Hotaru.. »

Une voix douce et agréable tinta aux oreilles de la japonaise. Elle s'était écroulée, un bel après midi, après être rentré de ses premiers examens..

« Je n'en peux plus.. »

Hotaru marmonna quelques plaintes dans son sommeil brisé. Elle ouvrit un oeil, regardant le visage tendre de Michiyo, penché au dessus du sien. L l'avait contacté ce matin, très tôt d'ailleurs, et c'était aujourd'hui qu'elle avait ses premiers examens! Vraiment, ça n'aurait pas put tomber plus mal. Elle avait besoin de sommeil en cette période et la voilà engagée dans une affaire criminelle..

« Moi qui ne suis même pas dans la police, me voilà mal barrée.. »

« Haut les Coeurs ma chérie, tu vas y arriver..Aller tu as assez dormi, il est tant de réfléchir à ce que nous allons faire.. »

« Humm.. »

Se levant péniblement, la jeune femme se frotta les yeux, prenant le verre d'eau qui était posé sur sa commode.

« Que crois tu que je puisses faire, sincèrement? Je dois juste attendre que L me contacte, si il me contacte un jour.. »
« Commence par voir ce que tu pourrais faire avec ton Nécromant Book.. »

« Et tu veux que je réssucites qui? »

Esquissant un sourire ironique, Hotaru se leva et se posa sur son bureau, allumant son ordinateur portable. Elle fit quelques recherches sur le net sur Kira et tomba sur le site des fanatiques du « Dieu Kira »

« Ça fait peur... »

Hotaru était estomaquée, choquée par l'engouement que ces gens portaient pour Kira. Cela lui rappelait tout ce que l'Histoire des Hommes avait connue: Des périodes sombres aux dictateurs complétements félés qui dirigent d'une main de fer une populade moutone aveuglée. Certes, la situation n'en n'était pas encore la, mais la population de « moutons » était belle et bien présente, et répondait à l'appel de ce Dieu dévastateur.

« J'ai du mal à croire que ce soit mon frère qui génère autant d'admiration..non pas d'admiration, plutôt de zèle.. »

« Ce n'est même plus du zèle, c'est de la folie pure, de l'aveuglement. »

« Est ce vraiment lui? »

« Tu le sais au fond de toi même.. »

« Je le hais. J'avais, pendant toutes ces années de souffrance, essayé de conserver de l'amour pour lui malgré ce qu'il me faisait subir. Je me disais qu'au fond ce n'était pas de sa faute, qu'il était victime d'un amour trop envahissant envers moi, qu'il ne se contrôlait pas mais.. Faire une chose pareille, se considérer comme..Rhoo je n'en peux plus.. »

La jeune élue enfouissa sa tête entre ses mains, tentant de réguler le flux des larmes qui désiraient ardemment couler sur ses joues rosée. Michiyo s'approcha d'elle, coulant ses doigts dans sa chevelure d'ébène.

« Ma puce, tu dois te resaisir. Je sais que tu as subis une enfance difficile, mais tu dois affronter la situation. Je serais toujours la pour t'aider. »

« Oui, je dois être forte, je ne veux plus pleurer, je ne veux pas être faible. Pleurer c'est pour les neuneus faiblardes.. »

Se resaisissant, elle esquissa un sourire félin, reprenant un visage plus confiant, essayant de prendre en main la situation. Au fond d'elle même il était évident qu'elle était perdue, mais elle avait appris à prendre sur elle, même si sa fragilité était malgré tout visible, surtout en cet instant la.

« Aller, je dois trouver une solution, quelque chose à faire. »

La jeune demoiselle travailla pendant le reste de l'après midi, partageant son temps entre des recherches, ses études pour ses prochains partiels et l'analyse des règles du Nécromant Book.
En fin de soirée, alors qu'elle était sur son ordinateur, son écran devint blanc et la Lettre « L » calligraphiée apparut. L prenait contact avec elle..

« Bonsoir Mlle Yagami »

« Bonsoir L »

« Je vous contactes à propos de votre collaboration. »

« Oui »

« Quels sont les éléments que vous possèdez prouvant le fait que votre frère est bel et bien Kira? »

La question fatidique. Hotaru entrouvrit ses lèvres, s'apprêtant à parler du Nécromant Book. Mais quelque chose l'en empêchait, au fond d'elle même.

« Et bien, j'ai des éléments, en effet.. »
« Continuez.. »

Non, mais il n'allait jamais la croire! Elle ne pouvait pas en parler comme cela! Il allait réagir comment si elle lui sortait qu'elle pouvait ressusciter les morts grâce à un bouquin et qu'une jolie blonde qui flottait auprès d'elle lui avait dit d'écouter son intuition? Vraiment, si elle pouvait lui faire avaler cela, il fallait qu'elle le lui prouve de manière visuelle. Peut être que la webcam était branchée? Oui mais elle ne pouvait rien prouver avec cela! L'authencité du Nécromant Book pourrait être prouvé à L si il touchait celui ci pour pouvoir voir Michiyo.. Rhaaah! Elle était coincée, qu'est ce qu'elle allait lui dire?

« Disons que c'est très compliqué, ces éléments, il serait nécessaire que vous les voyez de vos propres yeux.. »

« Votre Webcam est branchée, je vous vois très bien Mademoiselle Yagami. Vous pouvez m'illustrer votre preuve.. »

« Euh, disons que..Il faudrait que vous le voyez et que vous le touchez.. »

« Pourquoi cela? »

« Et bien c'est compliqué... »

Elle allait continuer, mais une voix venue à priori de chez L se fit entendre.

« L, a qui parlez vous? »

Elle reconnut vaguement la voix de son père. Elle n'eut même pas le temps de tout comprendre que la conversation se coupa net. Apparemment, L la contactait en secret, vu que son père désirait qu'il ne la contacte pas. Elle se demandait d'ailleurs quelle serait sa réaction si il apprenait que sa fille était à présent impliquée dans l'enquête. Elle serait sans doute affreuse..

« Ahlalala, la protection paternelle.. »

« Mouai.. »

Soupira, la jeune japonaise reporta son attention sur son écran. C'était étrange. Il était encore blanc. Normalement il aurait dut redevenir normal. Mais il demeurait blanc, sans la Lettre « L ». Peut être y avait il un bug informatique..

« Euh... »

Soudain, une voix se fit entendre. C'était un gémissement, une plainte venue du fin fond des limbes.

« Ai...Aide.. »

« Aide? »

Effrayée, Hotaru tentait de garder son calme, regardant Michiyo qui semblait attentive mais point surprise..

« Mi..Michiyo! C'est quoi ce truc?! »

« Quelqu'un essaye de te contacter..et il n'est pas du monde des vivants.. »

« Qu..QUOI?! »

Un visage apparut petit à petit sur son écran. Il grésillait quelque peu, mais était bien visible. C'était le visage d'une jeune japonaise, laminé par la douleur. Ses longs cheveux noirs coulaient sur sa peau grisâtre et de grands yeux noirs exprimaient une profonde tristesse..

« Aide...moi »

« Qui...Qui ètes vous?! »

Hotaru était pétrifiée. Elle voyait ce fantôme monopoliser son ordinateur, l'appelant à l'aide. Elle qui croyait être débarassé de toutes ces histoires de spectre et compagnie! La voilà bien garnie en tartiflette horrifique avec une bonne couche d'angoisse et d'horreur..

« Naomi..Naomi.. L, ..Hotaru..Aide »

« Quoi? »

La pauvre demoiselle ne comprenait rien à ce qu'elle voulait dire. Mais à première vue, elle connaissait L.

« Naomi? »

« Naomi..Misora..Aide moi! »

Soudain, l'écran devint noir, et des gémissements se firent entendre. La lumière qui illuminait son bureau se coupa brusquement, et un vent glacial vint se glisser sur la nuque de la japonaise. Michiyo se pressa contre notre héroine, la protégeant des effluves spiritiques qui envahissaient la pièce. Une odeur de mort s'ancra dans les murs, provoquant un haut le coeur chez la jeune femme. C'était comme si le papier peint suintait, émanant d'une transpiration morbide à souhait..

« Mais qu'est ce qui se passe!? Ausecour! »

« Je suis là! »

Hotaru sentir la main glacée de Michiyo contre son ventre. Et étrangement, cela l'apaisait quelque peu. Mais la situation s'aggrava. La fenêtre qui était jusqu'alors fermée s'ouvrit avec violence, et un dernier gémissement se fit entendre

« Naomi MISORA! »

« Aaaah! »

Hotaru cria et blottissait sa tête sur l'épaule de Michiyo qui referma son étreinte. Celle ci se mit à murmurer des mots incompréhensibles, qui apaisèrent l'esprit.. Plusieurs secondes s'écoulèrent par la suite..Le silence était revenu..La fenêtre se balançait au gré du vent, grinçant légèrement. L'ordinateur redémarra normalement..Tout redevint calme..

« C'était..c'était quoi..? »

Effrayée, Hotaru releva doucement la tête, encore craintive. Michiyo caressa doucement le visage de sa protégée.

« Quelqu'un qui a besoin de ton aide. »


« Mais que... »

La demoiselle aux yeux de parme ne comprenait plus rien. Encore sous l'effet de la peur, elle se retira des bras protecteurs de sa guide et fixa l'ordinateur, comme si elle était perdue dans le Vide...

« Elle t'a donné son nom, tu as vu son visage.. »

« Elle m'a donné son nom... »


Se souvenant d'une chose, elle prit son nécromant book et chercha à travers les feuilles énonçant les règles qui régissaient l'outil de nécromancie

« 2. Afin que la résurrection soit faite, il faut que le possesseur de ce cahier connaisse le nom et le visage du défunt »

« Elle m'a donné son nom, et montré son visage.. »

« Elle à dut t'observer depuis le début.. »

« Depuis le début? »

« Elle désire..revenir à la vie. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nécromant Book   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nécromant Book
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon ptit book
» Cennino Cennini - The book of art
» Saint Seiya Illustration Fan Art Book
» [Bouquiniste] Book in the machine
» Patek Philippe Steel Watches book - Here it is

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinigami's Note :: Les Esseniens :: Créations des Esseniens :: A vos Plumes-
Sauter vers: